Marché publicitaire : +2,6% pour les recettes pubs nettes en 2019, à 15, 06 Mds €

bump

En 2019, les recettes publicitaires nettes totales (digital compris) enregistre une progression de +2,6% vs 2018, à 15,062 milliards €, selon le Baromètre unifié du marché publicitaire (BUMP) co-réalisé par l’IREP, Kantar et FrancePub. Pour le seul périmètre TV, cinéma, radio, presse, publicité extérieure auquel s’ajoute internet, la progression est de +4,5% en 2019. Quant au digital des médias télévision, radio et presse ; il affiche +5,9% en 2019 vs 2018, soit 432 millions €. Si on y ajoute le DOOH « particulièrement dynamique en 2019 », selon un communiqué, la hausse est de +10,2%, soit 642 millions €.

Parmi les médias en hausse : le cinéma est à +8,3% (100 M€), la publicité extérieure à +3,6%, soit 1,3 milliard €, boostée par le DOOH (+20,5%, 210 M€), le Transport (+8,7%, 374 M€) ou encore le mobilier urbain (+5,7%, 435 M€), l’activité shopping demeurant stable à +0,2% (98 M€). La Radio gagne quant à elle +1,7% en un an (714 M€). Côté baisses, la TV perd 0,7% en 2019 vs 2018 (3,4 milliards €) alors que la presse accuse globalement un recul de 4,1%, à 2,072 milliards €. Dans le détail, la PQN perd 2%, les magazines 5% tandis que la PQR gagne 7% de pagination publicitaire. En fin, les trois médias « d’adressage » sont à la baisse : les annuaires à -11,8% (612 M€), le courrier publicitaire à -7,5% (838 M€) et les imprimés sans adresse à -5,2% (594 M€).

bump

La Distribution, toujours en tête

Parallèlement, les dépenses de communication des entreprises ont progressé de 1,5% à 33,8 milliards d'euros, en baisse par rapport aux années précédentes. "Les investissements de communication ont marqué en 2019 un léger infléchissement parallèle à celui du PIB", explique France Pub. Dans ce contexte, 65 994 annonceurs ont pris la parole sur l’ensemble des médias (traditionnels, digitaux, social mobile) en 2019, dont 69% (45 524) ont été attirés par les seuls médias digitaux (dont 43% sur Facebook). Sans surprise, la Distribution reste en tête des pourvoyeurs de revenus publicitaires, malgré un recul de 1,8%, devant l’Automobile (+0,8%), Culture-Loisirs (+7,4%), Tourisme-Restauration (+0,9%) et Banque-Assurance (+4%).

Par annonceurs, 2019 enregistre un net désengagement de Lidl (-17,2%) qui perd ainsi sa 1ère place au profit de E. Leclerc qui affiche tout de même une baisse de 2,8% de sa pression publicitaire en 2019 vs 2018. Renault, second, est à +5,6%. Peugeot, 4ème, est à -1,1%, Procter & Gamble à -3,6% ou encore Citroën à +5,6% ou Intermarché à +16,6%. Pour les perspectives 2020, le BUMP table, « sans prendre en compte la crise sanitaire actuelle », sur un marché de la communication +1%, avec -1% pour les 5 médias traditionnels, +10% pour le digital media et -1,5% pour les « autres médias ».

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par