Tech : les dirigeants en quête d’IA pour 2025

robot
(© Unsplash)

75% des dirigeants estiment que leur entreprise pourrait disparaître d’ici 2025, si elle ne parvenait pas à déployer l’intelligence artificielle, selon une étude publiée par le cabinet Accenture « AI: Built to Scale ».

L’Intelligence Artificielle, sujet très abordée dans le marketing, notamment et véritable bijou technologique au service de la modernité, pourrait bientôt se présenter sous deux facettes à ses utilisateurs : d’une part la perfection et l’innovation, de l’autre, un danger. Aussi, qui dit progrès n’échappe pas à l’obsolescence (programmée ou pas) de ses outils. L’occasion pour le cabinet Accenture, qui dispense de multiples services et conseils aux entreprises (505 000 employés intervenant dans 120 pays et plus) dans le domaine du digital ou encore de la gestion déléguée d’opérations, de faire un point sur les préoccupations des dirigeants en matière d’utilisation des nouvelles technologies et d’organisation interne.

Diriger sans l’IA ? Impossible !

Ainsi, selon l’étude, 75% des dirigeants estiment que leur entreprise pourrait disparaître d’ici 2025, si elle ne parvenait pas à déployer l’intelligence artificielle et 84% d’entre eux estiment que la réussite de leur entreprise en sera conditionnée (86% en France, 88% aux USA et 79% en Chine). Impossible donc d’y échapper, à moins de prendre du retard dans son organisation interne, sinon d’incarner un modèle de gestion vieillissante ! Enfin, les trois quarts des dirigeants sondés pensent que leur entreprise pourrait couler d’ici 5 ou 10 ans, si les expérimentations de l’IA ne débouchaient pas sur un déploiement à l’échelle de l’ensemble de l’organisation. Un pourcentage qui d’ailleurs, monte à 85% parmi les dirigeants français, contre 71% pour les dirigeants américains et seulement 50% pour les dirigeants chinois.

robotisation
(© Unsplash)

les Français pas si branchés tech que ça...

Toutefois, les inquiétudes ne sont pas les mêmes d’un pays à l’autre. Alors que 86% des entreprises françaises connaîtraient des difficultés à déployer l’IA à l’échelle de l’ensemble de leur organisation, elles ne seraient que 76% aux USA et seulement la moitié des entreprises chinoises (52%). Mais l’heure est encore aux expérimentations. Alors que 84% des dirigeants estiment que la réussite de leur stratégie d'entreprise sera conditionnée à un déploiement massif de l'IA, seulement 16% d’entre eux avouent déjà avoir déjà basculé de la simple expérimentation à la mise en place d’une organisation dotée de puissantes capacités d’IA. Un groupe restreint qui obtient de bien meilleurs résultats que les autres, découvrant un retour sur investissement près de trois fois supérieur à celui de ses homologues (moins performants en matière d’IA, donc) !

Trois piliers phares pour réussir

Aussi, la réussite de ces sociétés performantes repose sur trois piliers : une solide base de données, des multiples équipes d'IA dédiées et un déploiement stratégique de l'IA à l’échelle de toute l'organisation et mené par la direction. Par conséquent, en utilisant l’IA, ces responsables, ou chefs de projets conduisent presque deux fois plus de projets pilotes que les autres. Bonne nouvelle pour les directions et les entrepreneurs, cela n’implique pas nécessairement des dépenses plus importantes. Ces organisations déclarent en effet, de manière générale, des niveaux d’investissements inférieurs à ceux des entreprises moins performantes en matière de mise en oeuvre d’IA (projets pilotes et déploiements à grande échelle). « Les entreprises sont conscientes de l’importance stratégique de développer l'IA, non seulement pour croître mais aussi rester compétitives » expliquera Cédric Vatier, directeur exécutif d’Accenture Strategy en France et au Benelux. Problème, tout le monde n’a pas encore osé faire le premier pas, marqué d’incertitudes. « La grande majorité d'entre elles ne sait pas encore comment déployer l’IA de manière à générer les meilleurs retours sur investissement et à accroître l’agilité. Ce que nous avons constaté chez nos clients, c'est qu'il faut commencer par l'essentiel : les bonnes données, la bonne stratégie, les bonnes personnes et la bonne organisation, sous le leadership direct de la direction », poursuit Cédric Vatier.

office
(© dylan gillis, Unsplash)

Structurer les données, le conseil du cabinet

La majorité des entreprises (95%) convient de l'importance des données comme fondement du développement de l'IA, mais les plus performantes s’avèrent plus déterminées et volontaristes, poursuit l’étude. Ces dernières veillent à disposer de données à la fois exactes et pertinentes sur lesquelles fonder leurs investissements. Elles sont par ailleurs plus aptes à structurer et à gérer ces données. En chiffres, cela se traduit par 61% d'entre elles qui disposent d'un vaste ensemble de données précises et plus des deux tiers (67%) qui intègrent efficacement les ensembles de données internes et externes. Au-delà de leur capacité à récolter les informations pertinentes à partir des bons ensembles de données, en utilisant les outils adéquats, la plupart des entreprises les plus performantes (71%) ont clairement défini une stratégie et un modèle opérationnel en matière d'IA, dès le départ. Et plus des deux tiers (67%) ont mis en place des processus opérationnels flexibles en plaçant l’IA dans un écosystème plus large.

collaborative
(© Annie Spratt, Unsplash)

Autre conseil du cabinet : réunir les talents clés pour générer des résultats. Au lieu de ne compter que sur un seul « champion de l'IA », 92% d’interrogés ont fait le choix de constituer des équipes multidisciplinaires réparties à travers toute leur organisation : une approche inter-fonctionnelle qui permet d'assurer une diversité des points de vue et des raisonnements et qui rend les employés plus efficaces (sur le terrain comme dans la définition des besoins et prévisions de l’entreprise).

rubix
(© Unsplash)

En conclusion, si vous n’avez pas encore décidé de confier vos projets à l’IA, vous êtes « has been » et risquez de vous faire doubler par la concurrence, quel que soit votre champs d’activités…

Méthodologie : Accenture a interrogé 1 500 cadres supérieurs d'entreprises réalisant un chiffre d'affaires supérieur à 1 milliard de dollars US dans 12 pays à travers le monde et dans 16 secteurs d'activités, dans le but de découvrir les facteurs de succès du déploiement de l'IA. L'enquête a été menée entre juillet et août 2019.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par