AdopteUnMec mise sur un baiser en apesanteur

Le logo ne change pas. C'est toujours un caddie poussé par une femme dans lequel bascule un homme. Comme un produit de consommation courante. On se souvient de la boutique éphémère de 2012 avec des hommes dans des boîtes étiquetées. Un positionnement très assumé. Aujourd'hui, la marque souhaite proposer "le plus beau baiser de l'histoire de la publicité". En apesanteur. Un nouveau positionnement plus élégant, qui conserve toutefois "la fraîcheur de la marque et son attachement à l'empowerment féminin". "Choisir un couple qui s'aime d'un amour passionnel, capturer des rayons de lumière, trouver la musique dont chaque note isolera les scènes, imaginer un décor, des couleurs, se lancer un défi trop peu modeste. Filmer 60 heures de rush et en isoler quelques instants. Être réalisateur d'un petit film de pub et en accepter les défauts" explique Manuel Conejo, le co-fondateur du site. Le Baiser est le fruit d'une longue réflexion et du travail d'une année, le tout réalisé en interne par Manuel Conejo, cofondateur d'AdopteUnMec (production : Code et post prodution : Mathematic). Ce spot TV cristallise en 30 secondes un moment d'intimité suspendu, hors du temps et amplifié par la musique de Robert Francis. "Nous souhaitons placer les émotions au coeur de nos communications, en créant un baiser cinématographique loin des codes de la publicité afin de partager une vision poétique de l'intimité d'un couple. Ce film met en lumière ce moment suspendu et hors du temps, d'un baiser échangé, où plus rien ne compte, a part elle, a part lui. Le baiser est notre cadeau pour entamer 2018 : une pause en apesanteur, comme une bouffée d'air frais et d'amour" précise Alan Bento, directeur marketing France et international AdopteUnMec. Lancée en 2007, AdopteUnMec a débarqué dans l'univers de la rencontre en ligne avec la volonté de donner, pour la première fois, le pouvoir aux femmes. Actuellement, la marque est présente dans 9 pays. En 2017, AdopteUnMec est l'application de rencontre la plus possédée des Françaises.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par