Les entreprises du médicament (Leem) en quête de reconnaissance

L'industrie pharmaceutique n'a pas la cote. Les scandales sanitaires du Mediator, du Levothyrox aujourd'hui ou encore les mystères sur le prix des médicaments ont installé une défiance durable. La fédération française du secteur, le Leem, lancera le 1er octobre une campagne grand public centrée sur ses efforts en matière de recherche. Une prise de parole après 15 ans d'absence. Ainsi, on découvrira la campagne "la maladie ne dort jamais, nous non plus", en télé, presse et en affichage dans le métro. Provenant des fonds propres du Leem, son budget sera de 1,3 million d'euros, "dont 90% pour l'achat d'espaces" publicitaires, les visuels étant simplement adaptés d'une campagne de la fédération européenne du secteur. "L'objet de la campagne, c'est de mieux faire comprendre qui nous sommes, pourquoi nous faisons ce métier, pour réaligner l'image du secteur avec l'image du médicament. Le patient-acteur est devenu un patient beaucoup plus exigeant, en matière de compréhension, de transparence de l'information, et de ce fait beaucoup plus réactif", explique Patrick Errard, le président du Leem.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par