Le Futuroscope dévoile ses nouvelles ambitions avec Gloryparis

Futuroscope

2 millions de visiteurs, 40 attractions sur le thème des sciences et de la technologie,  340 000 visiteurs  en août dernier, tels sont les chiffres du Futuroscope, situé près de Poitiers (Vienne), qui, en 2019, a comptabilisé 50 000 visiteurs de plus que l’année précédente. Mais pas question pour le parc fondé 1987, de se repose sur ses…  robots ! Ce dernier enclenche en effet, ce 20 janvier, une nouvelle communication globale dans le but, d’ici 5 ans, de lancer un vaste programme de nouvelles attractions et une offre élargie aux portes du site (simulateur de vol et salle de spectacle de 6 000 places, l'Arena Futuroscope).

Ainsi, après avoir repensé sa plateforme de marque, le parc d’attractions de la Compagnie des Alpes fait appel à l’agence Gloryparis, comme annoncé en octobre dernier, pour s’adresser au grand-public et à des cibles BtoB, au travers nombreux canaux et supports de communication. Un projet qui investira plus de 20 millions d’euros, pour attirer un nouveau public et renforcer son positionnement sur le secteur des loisirs dans l’Hexagone.

Créer de la proximité avec des personnages en 3D

À commencer pour Gloryparis, par la conception d’une nouvelle signature de marque pour l’annonceur, qui incarne les notions de plaisir, découverte et sensations fortes, autour d’un « univers pop et jeune » et la mise en scène de nouveaux personnages ;  la famille Oscope qui, en égérie, s’adresse à tous les profils de visiteurs et permet de dévoiler les expériences phares du site : la Cocci-volante d’Arthur et les Minimoys, les Lapins Crétins, l’attraction « Dans les yeux de Thomas Pesquet », inaugurée en février 2018,  ou encore « Danse avec les robots ».

Objectif Mars et communication 360°

La communication sera également amplifiée au mois de mars à l'occasion du lancement de l’attraction « Objectif Mars », autour d’un plan à 360°, comprenant une campagne télé (films confiés à la société de production McMurphy et au réalisateur Bruno Maillard), de l’affichage, de la radio et une stratégie digitale (réseaux sociaux). Le Futuroscope promet aussi, sur sa plateforme, l'ouverture d'un premier roller-coaster, conçu comme un centre d’entrainement spatial, dès le 28 mars 2020.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par