Gillette, Griezmann et son papa

Pour sa nouvelle campagne Gillette #GoAskDad, Antoine Griezmann se confie sur sa relation avec son père dans un post sur les réseaux sociaux (voir le petit film).

Le relais de la campagne #GoAskDad par Antoine Griezmann est un hommage aux liens père-fils (la fête des pères c'est dimanche pour les distraits). Le film met en scène des adolescents de nationalités différentes, demandant à leur smartphone toutes sortes de conseils, notamment sur leur manière de se raser, de faire un nœud de cravate ou encore de séduire une fille...4 adolescents sur 5 préfèrent consulter leur smartphone pour obtenir des conseils, plutôt que de les demander à leur père selon une étude de la marque. Antoine Griezmann explique "pour tous les conseils du quotidien ou liés au rasage, je préférais demander à mon père. C’était notre moment à nous. Mais c’est à ma mère que je m’adressais pour les habits et coupes de cheveux". Sur son téléphone, il ajoute "j’ai eu un téléphone à 14 ans quand j’ai quitté Mâcon, pour me consacrer au foot. A mon âge, tout le monde en avait déjà un. Mais pour ma part, je préférais clairement utiliser mon temps libre à être dehors et à jouer au foot". Le téléphone portable lui a aussi  permis de garder contact avec ses parents lorsqu’il a quitté son domicile pour aller s’entrainer en Espagne : « J’échangeais principalement par sms avec mes parents. Les appels étaient très difficiles pour nous, ça nous faisait encore plus ressentir ces maudits 800 km. Ma mère avait beaucoup de mal à m’avoir au téléphone, elle pleurait à chaque fois qu'elle raccrochait. Quant à mon père, il s'efforçait de m'appeler tous les deux-trois jours même si ça lui faisait mal de ne pas avoir son fils à côté de lui. Encore aujourd'hui, on est plus texto que coup de fil. C'est une habitude que l'on a gardée. Quand on veut entendre la voix de l'autre, on envoie des messages audio sur Whatsapp ».

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par