"Les grands petits pas" expliqués par Angèle Leboeuf de chez Innocent

Innocent

La "Creative Team" d'innocent à l'action...

C'est la marque qui le dit et c'est drôle. Comme souvent d'ailleurs. Même si on dirait un peu un "discours de Miss France", innocent veut laisser "les choses dans un meilleur état que celui dans lequel on les a trouvées". Depuis plus de vingt ans, la marque de smoothies et de jus de fruits et de légumes, fait de l'humour (c'est déjà ça). Mais pas que. Angèle Leboeuf  chef de produit innocent dévoile "Les grands petits pas". "C'est une opération pour soutenir des projets solidaires tout autour de nous. Ces petits projets locaux et solidaires auxquels on ne pense pas toujours. Et qui méritent tout autant d’attention que les grandes causes". Une idée née pendant "le confinement. Où nous avons tous été les témoins d'élans de solidarité et d'humanité. Partout il y a des associations à soutenir. Des personnalités à soutenir. Avec Les grands petits pas" nous leur offrons la possibilité d'avoir de la la visibilité". La marque propose donc un appel à projets national à partir de lundi 28 septembre.

Trois temps

Jusqu'au 25 octobre, cet appel à projet, est "réservé aux associations opérant en France" précise Angèle Leboeuf, et ayant un "impact local sur les personnes et leur environnement" [ndlr : le projet ne doit pas recouvrir une dimension politique, communautariste ou religieux]. Les inscriptions s'effectuent sur un site dédié à l'adresse limpide : lesgrandspetitspas.fr. "Le spectre est très ample ! Nous ne savons pas, bien évidemment, combien de projets vont être inscrits. Car nous avons un plan média massif, région par région avec l'agence Génération Media en affichage, radio, télé, digital. L'affichage, la radio, la presse écrite quotidienne et certains spots seront propres aux territoires. L'influence est orchestrée par Kindai et FHCOM". Un relais sur le packaging est, cela coule de source, prévu. La deuxième phase, qui concerne le financement, se déroule du 2 novembre au 31 décembre. "Pour cette phase capitale, nous avons développé notre plateforme de financement participatif avec Mipise ouverte à tous" précise Angèle Leboeuf, "de plus, sur chaque bouteille de jus vendue en magasin, qui se pareront d'un nouveau design aux couleurs de l'opération, un code permettra un don de vingt centimes aux projets soutenus". La dernière phase, "La célébration", se déroulera en 2021, où la totalité des sommes récoltées seront reversées aux projets retenus et médiatisés. "Soutenir ce qui existe déjà et qui fait du bien, c'est une ambition concrète. Et réalisable. Tout ce que nous faisons depuis notre création il y a plus de deux décennies va dans ce sens. Je pense évidemment à l'opération "Petit bonnet, bonne action" qui permet de venir en aide aux personnes âgées isolées, en tricotant des petits bonnets. L’année dernière, nous avons collecté 553 648 petits bonnets qui nous ont permis de reverser 110 729,60 € aux Petits Frères des Pauvres. Nous entamons la quinzième saison ! " continue Angèle Leboeuf. Ensuite, via notre Fondation innocent, nous reversons chaque année 10 % de nos bénéfices à des ONG et en nous associant à elles pour lutter contre la faim dans le monde. Nous avons pu aider des centaines de milliers de personnes depuis le début, 850 000 pour être précis". Enfin, ces actions concrètes, la marque les applique à ses petites boissons. En cherchant de nouveaux modes de culture des fruits, "nous avons pu économiser 40 % d’eau pour cultiver nos fraises, dans le parc national de Donana en Espagne". On oublie le discours des Miss France...

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par