Intersport fait sa rentrée amoureuse

Après sept de réflexion et de silence publicitaire, Intersport est de retour avec une campagne de marque. "Nous sommes à un moment charnière de notre développement. Nous avons entrepris notre transformation omnicanal et gagnons chaque année des parts de marché. Notre enjeu aujourd'hui n'est plus seulement d'être fréquenté en tant qu'enseigne, mais aussi d'être préféré en tant que marque. Une marque proche physiquement émotionnellement " explique Corinne Gensollen, directeur général Intersport France et Belgique. C'est la "boutique agence" Marystone, créée par Marie-Pierre Benitah il y a un an, qui signe cette campagne dont le film est réalisé par Vincent Lobelle (Iconoclast). La création est, elle, signée par Pierrette Diaz. "Pour moi Intersport devait avoir une position à la hauteur de sa position sur le marché. J'ai constaté un gap entre l'idée que je m'en faisais et la réalité. Nous sommes allés chercher une vérité dans les valeurs de la marque, qui résonne avec ce que les Français veulent entendre : le pouvoir de rapprocher, rassembler, créer du lien et de gommer les différences. Une bonne chose dans une société où tout nous divise. Nous sommes partis d'une idée toute simple : celle de la rencontre. Une histoire simple, quotidienne, galvanisante et optimiste" précise-t-elle, "une rencontre avec le sport avec les autres, avec soi ... mais aussi avec sa ville, à différentes heures du jour de la nuit, dans ses rues, ses parcs, avec des lumières toujours différentes".

Le film sera diffusé en TV à partir du 6 septembre pendant trois semaines en format long (1,40''- la première semaine), puis en format 30 secondes. Une version court-métrage (2,20''), des stories et une série de formats courts (6'') seront visibles sur les réseaux sociaux de la marque. Enfin, l'agence Marystone pilote également plusieurs chantiers marketing et communication : charte de langage, charte visuelle et marque-employeur.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par