Le lit d'un couple de 1914 installé à la Gare de l'Est

Louise et Auguste ont été séparés par la guerre. Leur lit est installé face aux quais de la gare de l'Est d’où sont partis tant d’hommes il y a un siècle. Cet objet intime posé là ne s'oublie pas. A l’approche du 11 novembre, le musée de la Grande Guerre, avec le soutien de DDB Paris, de la SNCF et de la régie Médiatransports, a choisi de placer un objet incongru dans un lieu symbolique. La gare de l’Est, dont l'esplanade extérieure s'appelle "Place du 11 novembre 1918”, dont la fresque d'Albert Herter se nomme “Le départ des poilus” et d'où, cent ans plus tard, partent les trains pour Meaux, où se trouve le musée de la Grande Guerre (à 30 minutes de Paris, une exposition reconnue d'intérêt national "Familles à l'épreuve de la guerre"). Le comédien sociétaire de la Comédie Française Thibaut de Montalembert prête sa voix pour raconter l'histoire de ce couple. Cloche de mariage, cadre souvenir ou sacoche de facteur joignent ainsi leur voix (l’actrice Mélanie Doutey a prêté la sienne aux objets de genre féminin), pour des témoignages simples. Des récits dont l'écriture, signée DDB, s'inspire de faits réels. 

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par