Malakoff Médéric devient Malakoff Humanis

Malakoff - Humanis

Un gros chantier. Celui que Malakoff Médéric vient d'achever en adoptant un nouveau nom : Malakoff Humanis.  Et avec lui, un rebranding total s'est opéré après la fusion avec Humanis en janvier 2019. Le groupe de protection sociale (12 000 personnes) arbore désormais un double sourire (comme logo) et une signature "On aime vous voir sourire". Anne Ramon, directrice de la communication et de la marque et Patricia Barrère, directrice marketing décryptent cette mue en précisant que "la démarche de transformation a été articulée par la communication et le marketing d'abord en interne. Durant une année les deux marques étaient accolées. Nous avons ensuite impliqué l'ensemble des salariés à la création d'une marque unique et d'une raison d'être commune. 70% ont participé ! Un signal très positif pour nous ".  En 2019, Malakoff Médéric, c'était 84% de notoriété (assistée) et Humanis 62% auprès du cœur de cible "entreprises". "Si la notoriété d'Humanis était un peu moins importante que Malakoff Médéric, l'entreprise est apparue plus solide sur les traits "humain" et "engagement sociétal". Il n'était pas question de l'ignorer, mais de lui faire "une place"" poursuivent-elles de concert, "de plus, ce nouveau nom porte notre raison d'être : "être le leader de la protection sociale, c’est innover sans cesse au service de l’humain, c’est en faire toujours plus pour protéger et accompagner nos clients entreprises, salariés et retraités". Avec un coaching de Landor (WPP) avec Jérémie Barry, le studio intégré de la communication du groupe crée le double sourire comme nouveau logo. "L'interne a voté à 80% pour cette option". Pour la stratégie de communication, après une année de consultation avec TBWA\Corporate et Havas Paris (la sortante), c'est la première qui est choisie en mai 2019. Les premières prises de parole ciblent en premier lieu le B2B avec l’offre de protection sociale avec une singularité sur le diagnostic du capital humain. "L'occasion de revoir notre démarche qui existait déjà sur les grands groupes et les ETI" précise Patricia Barrère, "l'entreprise peut être aidante sur les sujets de protection sociale". Les trois films, visibles en TV, s'accompagnent d'annonces dans la presse (PQN, PQR, hebdomadaires), d'une campagne radio et digitale (Le Figaro, Les Echos) et sur les réseaux sociaux.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par