Motion de défiance des salariés de SFR

« Y a-t-il encore un pilote dans l’avion ? ». La question est posée par le comité central d’entreprise (CCE) aux dirigeants de SFR dans une motion de défiance adressée au PDG du groupe, Alain Weill. « Vous êtes nommé en qualité de PDG de SFR Group dans un contexte particulièrement délétère, s’agissant tant des salariés que de la ligne managériale », souligne le texte. « Le plan de départs volontaires ouvert dans le cadre de l’accord NewDeal a révélé (…) un véritable mal-être chez les salariés et causé une hémorragie de départs ». Patrick Drahi, fondateur du groupe Altice, propriétaire de SFR, « doit comprendre qu’on ne gère pas un groupe de dizaines de milliers de salariés comme une PME de 2.000 salariés ! », ajoutent les syndicats. « Le délicat exercice du management de compétences de haut niveau en univers complexe ne saurait en aucun cas être confondu avec l’exécution aveugle de décisions brutales, imposées par un chef de chantier autoritaire, aussi talentueux soit-il par ailleurs », selon la motion.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par