RSE : Decathlon, Seb et Bic en tête

Le baromètre Reptrak des 100 entreprises ayant la meilleure réputation RSE en France vient de dévoiler son palmarès.

Le poids de la RSE dans la réputation globale continue d’augmenter pour atteindre 43 % en 2017. Reputation Institute (RI) dévoile les résultats de son classement annuel RepTrak RSE France. Cette étude s’appuie sur plus de 30 000 avis exprimés par un échantillon représentatif de la population française au premier trimestre 2017. La spécificité RSE s’exprime à travers trois dimensions : la gouvernance, la citoyenneté et l’environnement de travail (voir l'étude dans son intégralité dans le slide share ci-dessous).

Tendances

  • Les Français sont de plus en plus exigeants à l’égard du rôle des entreprises. Au-delà du simple profit, il s’agit de l’obtenir de manière éthique, honnête et transparente.
  • La RSE influence plus que jamais la réputation des entreprises (+2,5% en 2017) : les entreprises dont le score RSE baisse voient leur score global de réputation suivre la même tendance
  • Plus de deux tiers des personnes interrogées n’ont pas d’avis sur les actions RSE des entreprises
  • Les entreprises gagneraient donc à mieux faire connaître leurs actions RSE auprès du grand public et de la communauté

Certains secteurs sont plus attendus sur les dimensions de la RSE que d'autres. En tête l'industrie et la pharmacie. De la même manière, les médias, "vecteur essentiel de l’information et récemment sujets aux polémiques de fake news doivent prouver leur valeur sur les dimensions de la RSE en prouvant qu’ils apportent quelque chose à la société" précise l'étude.

Quelles preuves ?

Les engagements RSE ne sont pas toujours visibles ou lisibles. Eviter le greenwashing n'est pas encore acquis. Aujourd’hui, les entreprises françaises ne communiquent pas suffisamment sur les actions RSE qu’elles mettent en oeuvre. "C'est une occasion perdue, alors que la plupart des entreprises ont de belles histoires à raconter. En se limitant à une communication sur leurs performances financières et sur leur stratégie, elles ne construisent pas "l'histoire émotionnelle". 

Les 100

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par