Les soldes d'été ne démarrent pas...

shopping
(© Anna Dziubinska, Unsplash)

Ce n'est pas la joie pour le démarrage des soldes. Retardées de trois semaines, elles ont débuté mercredi 15 juillet (et se termineront le 11 août) très timidement. Les mesures sanitaires mises en place dans les points de vente - port du
masque obligatoire, gel hydroalcoolique systématique, cabines d'essayage inaccessibles - n'encouragent  pas au shopping. De plus, le protocole a encore été renforcé : le président Emmanuel Macron a annoncé que le masque deviendrait obligatoire dans les lieux
clos à partir du 1er août. Après plus de deux mois de fermeture des magasins, les stocks pourtant à un "niveau particulièrement élevé", avait récemment expliqué à l'AFP Yohann Petiot, le directeur général de l'Alliance du commerce, qui rassemble l'Union du grand commerce de centre-ville, la Fédération des enseignes de l'habillement et celle des enseignes de la chaussure. Selon un rapport de l'Insee publié vendredi, le volume des ventes a ainsi baissé de 45% dans le commerce de détail non-alimentaire entre avril 2019 et avril 2020, un manque à gagner énorme que les commerçants tentent, depuis le déconfinement, de rattraper, en misant notamment sur les ventes privées et autres promotions. Attirer le chaland en cette période, est un exercice très difficile, les consommateurs ont pris l'habitude de ne dépenser que pour leurs besoins essentiels et ont préféré épargner (jusqu'à 60 milliards d'euros selon le gouvernement). L'Institut Français de la Mode (IFM) parle d'une "ère de consommation 
frugale et responsable" faisant déjà état d'un repli de 17,9% des ventes de textile/habillement (hors vente à distance) sur un an. Or, le confinement n'était pas encore passé par là....Certains secteurs, comme le bricolage ou la beauté-parfumerie, ont même retrouvé une "activité commerciale normale". Seule la mode est encore à la traîne, avec un "gros transfert vers le online". Selon un sondage réalisé par l'Ifop pour le site de vente en ligne Spartoo, "54% des Français entendent renoncer aux soldes ou y consacrer un budget moins élevé" que d'habitude et observait à 9H00 une baisse du chiffre d'affaires de l'ordre de 60%.

 

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par