Zero Waste France se fâche

L'association Zero Waste France a porté plainte contre des franchisés strasbourgeois d'Intermarché et de Pizzahut pour non-respect "massif" de l'autocollant "Stop Pub". La plainte a été adressée mardi au tribunal de grande instance de la ville pour "signaler à ces grandes sociétés qu'elles sont responsables de leurs déchets et qu'elles doivent se comporter autrement", a déclaré à l'AFP Thibault Turchet, responsable des affaires juridiques pour Zero Waste France. "C'est une première en la matière", affirme l'association dans un communiqué. Zero Waste France s'est appuyée sur "un travail d'enquête d'environ un an" au cours duquel elle a collecté des clichés mis en ligne sur Facebook par des habitants de Strasbourg dont les boîtes aux lettres étaient envahies malgré la présence de l'autocollant "Stop Pub". "Notre plainte repose également sur une intervention d'huissier, venu constater chez une personne extérieure à l'association qui a accepté d'ouvrir sa boîte aux lettres, que des prospectus Pizzahut et Intermarché s'y trouvaient", a ajouté Thibault Turchet. "Ces deux enseignes sont complètements représentatives des nombreuses marques qui continuent d'outrepasser l'interdiction, avec les entreprises d'ameublement, les agences immobilières et tout ce qui a trait à la nourriture" poursuit Thibault Turchet. Contactés par l'association, "les franchisés de Pizzahut et Intermarché ont eu des réponses peu satisfaisantes renvoyant notamment la responsabilité sur leur société de distribution", regrette-t-il.

Lancé en 2004, l'autocollant "Stop Pub" équiperait de 25 à 30% des boîtes aux lettres, selon une étude de l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie réalisée en 2016 et citée par Zero Waste France. Cette étude a chiffré à 13,6 kg par habitant le poids des imprimés non-sollicités distribués chaque année en France soit 900.000 tonnes.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par