126 000 Radio : France Inter devant RTL en AC, au coude à coude en PDA

radio

Le monde s’est arrêté de tourner le 17 mars. La mesure d'audience nationale de la radio, la "126 000", la veille. Alors que les chaines de TV peuvent aujourd'hui régulièrement publier leurs très bons chiffres d'audience, crise de coronavirus oblige, les radios font pour leur part plutôt grise mine puisque le 24 mars dernier, Médiamétrie annonçait que la très attendue étude, ne porterait pas sur la période actuellement vécue de confinement. Injuste ? Sûrement. Mais qui pourrait blâmer la société de mesure d'avoir d'abord pensé à protéger ses personnels opérants sur ses terrains d’enquête, depuis Amiens et Petit-Quevilly, rendant ainsi l'interrogation de son panel impossible ? Mais le mal est fait, et personne ne peut maintenant revendiquer ses performances d'audience radiophonique dans cette période de 15 jours aussi tragique que cruciale pour des radios, comme tous les médias, plus que malmenées sur leurs revenus publicitaires depuis maintenant près d’un mois. Une situation qui posera inéluctablement, et une nouvelle fois, la question de la méthodologie adoptée par Médiamétrie sur l’audience radio.

C’est donc sur 11 semaines d’enquêtes (30 décembre 2019-16 mars 2020) au lieu de 13 en temps normal que porte la nouvelle vague de la 126 000 Radio. Dans ce contexte, France Inter reste au niveau historique de la vague de novembre-décembre avec 12,8% d'audience cumulée (+1,1 point sur un an), devant RTL (12,1%, +0,8). Les deux radios voient toutefois leur part d'audience (PDA) progresser fortement, désormais ex aequo à 13,4%, et RTL enregistre la plus longue durée d'écoute du sondage, avec 2H24 par jour et par personne. Pour sa part, franceinfo recule à 7,4% (-1,2 point), un an après une vague record liée à la forte actualité des "gilets jaunes". RMC est en recul avec 6,4% d'audience cumulée (-0,9). France Bleu est plutôt stable à 6,3% (-0,1). Après avoir connu un frémissement sur la vague précédente, Europe 1 accuse une baisse de 0,5 point, à 5,4% d'audience cumulée. Le GIE des Indés Radios est quant à lui en recul de 0,3 point sur la période, à 15,5%.

Du côté des Musicales, Skyrock affiche un gain de +1,1 point d’AC, à 7%. Côté baisses, Virgin Radio perd 0,8 point (3,7%) tout comme Fun Radio (4,3%) alors que NRJ est en recul de 0,4 point (9,1%). Rire & Chansons (-0,4 point, 2,6%), RFM (-0,3 point, 4,2%) et RTL 2 (-0,2 point, 4,4%) sont également à la baisse.

France Inter et RTL au coude à coude en PDA

En part d’audience, France Inter et RTL font donc jeu égal (13,4%) sur la période, devançant ainsi largement RMC (5,9%, -0,2 point), France Bleu (5,8%, -0,2 point) et NRJ qui perd 0,5 point (5,6%). Europe 1 reste stable sur un an (4,5% de PDA) alors que Skyrock gagne 0,8 point, à 4%, tandis que Nostalgie et Chérie engrange +0,3 point, avec respectivement 4,8% et 2,4% de PDA. En recul : Fun Radio (-1 point, 2,6%), franceinfo (-0,7 point, 3,3%), Virgin Radio (-0,4 point, 2%) et RFM (-0,3 point, 3,1%). Le GIE des Indés Radios perd quant à lui 0,7 point, à 11,2% de PDA.

Au global, le média radio a continué de perdre des auditeurs sur cette période, avec 42,3 millions d'auditeurs chaque jour, soit 77,6% des Français (-119.000 sur un an).

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par