Accord stratégique entre Vivendi et Mediaset pour contrer Netflix

Le groupe Vivendi a annoncé vendredi "un accord stratégique" avec l'italien Mediaset, propriété de Silvio Berlusconi, passant par un échange de participations croisées de 3,5%. Dans le cadre de cet accord, Vivendi, dirigé par Vincent Bolloré, obtient aussi le contrôle à 100% du bouquet de télévision payante Mediaset Premium, précise un communiqué. Les deux groupes veulent développer "un partenariat industriel à vocation internationale" dans la production et la distribution de programmes et envisagent "la création d'une plateforme mondiale de télévision sur internet en  over the top  (OTT)", qui créerait ainsi un concurrent européen à l'américain Netflix. Cet accord entre dans la stratégie de Vivendi "de construire un fort axe de développement en Europe du Sud", grâce à l'importante présence de Mediaset en Italie et Espagne, précise-t-il. En mettant la main sur la filiale de TV payante, Mediaset Premium, une activité similaire à sa filiale Canal+, Vivendi élargit sa base d'abonnés à plus de 13 millions, "dans un marché italien offrant d'importantes perspectives de croissance", souligne-t-il.

Mediaset Premium était jusqu'à présent détenu à 89% par Mediaset et à 11% par le groupe espagnol Telefonica. Vivendi n'a pas détaillé les termes financiers de l'opération. Alors que Vivendi a une capitalisation boursière de 25 milliards d'euros et Mediaset d'un peu plus de 4 milliards, la transaction valoriserait Mediaset Premium, qui dispose en particulier des droits de la Ligue des Champions de football jusqu'en 2018, à hauteur de 800 millions d'euros.  Outre Mediaset Premium, le groupe Mediaset contrôle aussi trois chaînes de télévision gratuites et herztiennes en Italie (Canale 5, Rete 4 et Italia 1).

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par