Algorithme, pub en ligne, audiovisuel et numérique : l’Autorité de la concurrence attentive en 2019

Alors que mars prochain marquera les 10 ans de sa création, l’Autorité de la concurrence vient de se livrer en ce début d’année à une vaste revue d’effectif de ses priorités pour cette année 2019 qui débute. Dans ce cadre, outre l’exercice de revue stratégique de son cadre juridique et de ses modes de fonctionnement, l’instance développe dans un communiqué ses ambitions autour du secteur du numérique. Elle plaide ainsi pour « la prise en compte du numérique sous l'angle du droit de la concurrence » qui « constituera l'un des axes prioritaires de la présidence française du G7 cette année, à laquelle l'Autorité de la concurrence sera associée », rappelle-t-elle. Toutefois, celle-ci indique qu’elle continuera à « investir dans le décryptage et l'anticipation des enjeux numériques, avec le projet conjoint lancé avec l'Autorité de la concurrence allemande sur les algorithmes qui aboutira en 2019 ». Alors que le secteur de la publicité en ligne, qui a déjà donné lieu à un avis sectoriel l’an dernier, continuera quant à lui « de faire l'objet d'un examen approfondi, dans le cadre des enquêtes contentieuses qui ont été ouvertes à la fin de l'année 2018 et s'intéresseront notamment à l'utilisation des données ». Par ailleurs, L'Autorité rendra également un avis, à la demande de l'ARCEP, sur les services de diffusion hertzienne, « mode traditionnel de la réception audiovisuelle en France, dans un contexte où la consommation de télévision par internet s'est fortement développée ces dernières années ». Dès le début de cette année, enfin, l’Autorité annonce sa volonté d’aborder « l'impact majeur du numérique sur le secteur audiovisuel et des médias en rendant l'avis sollicité par la Commission des affaires culturelles de l'Assemblée nationale, qui formulera des recommandations sur l'adaptation du cadre de la régulation audiovisuelle ».

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par