Après audit, le CESP ‘’satisfait’’ de la méthodologie et des process de l’alliance Gravity

Comme prévu, le Centre d’étude des supports de publicité (CESP) a audité entre février et avril 2018 la méthodologie et les process de l’alliance Gravity Data Media dans le cadre d’un protocole d’audit des Data Management Platforms (DMP) à vocation de ciblage publicitaire. Selon un communiqué du CESP, l’approche de l’alliance est « satisfaisante » pour ses différentes étapes de production, pour la combinaison de 4 méthodes de collecte ainsi que pour la complémentarité des membres de l’alliance, la variété des natures de données exploitées et la construction des segments data autour d’une seule nature de données. Suite à cet audit, le directeur général de l’alliance Gravity Data Media Fabien Magalon a dans la foulée présenté son plan d’actions. D’abord, la mise en place depuis le mois de mai d’un identifiant « multi-périphérique unifiant les terminaux d’un même utilisateur sous un identifiant commun pour adresser le ciblage multi-périphérique (« cross-device ») ». Ensuite, l’établissement d’une procédure de validation et de hiérarchisation des qualités des données CRM collectées pour améliorer la qualification mutualisée des données socio-démographiques dès le mois de Juin 2018. Enfin, le déploiement « à grande échelle » de 3 approches de mesure d’efficacité des segments pour s’assurer de la qualité du ciblage, dès le mois de Juin 2018. Gravity Data Media, qui rassemble éditeurs médias, opérateurs télécoms, acteurs du e-commerce et du search*, revendique plus de 150 sites en vue de la commercialisation de 2 000 segments de ciblage publicitaires.

* Les membres de l’alliance : SFR, Orange, Centre France, Condé Nast, L'Équipe, La Dépêche, La Nouvelle République, Lagardère Active, Le Télégramme, Les Echos-Le Parisien, Marie-Claire, Mondadori, Perdriel, Prisma Media, Sud-Ouest, BeIN Sports, M6, NRJ Groupe, Fnac-Darty, SoLocal, Marketshot.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par