Arte France se cherche un nouveau président

Arte

Véronique Cayla, présidente du directoire d'Arte France

Arte France a indiqué mardi soir que le mandat de sa présidente du directoire, Véronique Cayla, prendra fin  « d'office » le 5 juillet prochain en raison de la limite d’âge imposée aux dirigeants de la société. Dans ce cadre, le groupe audiovisuel initie des candidatures qui devront parvenir au conseil du surveillance avant le 15 juin prochain. Celui-ci procédera à la pré-sélection d'un ou deux successeurs possibles, comme le stipule les statuts d’Arte France. Selon les termes de l’appel de la société, les personnes intéressées « devront notamment présenter leurs réalisations passées dans des structures de taille ou missions comparables ». De même, les candidats veilleront « à articuler leurs propositions avec les axes de développement éditorial, de diffusion numérique, de concertation avec les organismes composant le secteur audiovisuel public français et de partenariats européens qui guident, aujourd’hui, la stratégie du groupe ».

Côté dépouillement des candidatures, celles-ci feront l’objet « d’un premier examen » par un comité de sélection restreint, constitué au sein du conseil de surveillance et composé de trois personnalités qualifiées, à savoir le philosophe Bernard-Henri Lévy, président du conseil de surveillance, Nathalie Coste-Cerdan et Jean-Dominique Giuliani, ainsi que d’une représentante du personnel de l’entreprise et d’un représentant de l’État. Ensuite, les travaux du comité de sélection seront présentés au conseil de surveillance qui procédera ensuite à la nomination. Seul le nom du candidat retenu fera l’objet d’une publication, indique Arte France.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par