Assistant vocal et enceinte connectée : la route est encore longue pour les utilisateurs

Si 81% des Français connaissent au moins un assistant vocal, seulement 61% l'utilisent plus ou moins occasionnellement alors que seuls 19% sont des utilisateurs réguliers, selon le baromètre réalisé par l’agence media My Media. En notoriété spontanée, Google est le plus cité des assistants vocaux (36%) devant Siri (Apple) à 26%, Alexa/Echo d’Amazon (24%) et Cortana (Microsoft) à 11%. Sans surprise, les 18-34 ans connaissent Siri à 74%, Google à 70% et Alexa à 46%. Côté utilisation, arrive en tête le fait d’effectuer des requêtes simples sur Internet (86%), devant faire des demandes d'infos météo (69%), gérer le pilotage de la musique (58%) ou encore rédiger un message (58%) et régler une alarme (50%). Selon l’étude, « l'importance des requêtes sur Internet va impacter fortement le secteur du référencement puisque les assistants vocaux ne fournissent qu'une seule réponse. Dès lors, pour survivre, il ne suffira pas de figurer parmi les meilleurs, il faudra être le leader ».

Concernant les enceintes connectées, My Media rappelle que le marché recueille un taux d’équipement « avoisinant 1% ». Cela étant, 35% des Français jugent que les enceintes connectées sont utiles, que 13% de ceux qui n'en possèdent pas souhaitent s'équiper alors que 13% des requêtes vocales sont faites sur enceinte connectée. De plus, 37% des Français disent avoir « des idées pour un usage domestique afin de faciliter le quotidien et améliorer la prise en charge de la dépendance, ce qui devrait contribuer à faire évoluer le taux d'équipement, en fonction de l'amélioration de l'expérience utilisateur », relève l’enquête. Toutefois celle-ci pointe des « réticences » face aux enceintes connectées. Ainsi, 57% des Français n'envisagent-ils pas de s'équiper dans l'année à venir et 51% des répondants expriment une inquiétude sur la collecte des données.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par