Avec Give, un nouveau modèle de magazine pour Condé Nast

give

Un peu d’optimisme : Give. Give, comme Générosité, Innovation, Valeur et Emotion. Le groupe Condé Nast qui procède actuellement au démantèlement de sa marque Glamour en France, a pourtant laissé toute sa marge de manœuvre à son Creative Studio pour la création d’un nouveau titre. En effet, sous la houlette de sa directrice Sarah Herz et de sa directrice éditoriale Bérénice de Brondeau, Give devrait faire son apparition fin mars (10 000 exemplaires) auprès des abonnés Paris Ile-de-France du mensuel Vanity Fair daté d’avril avec lequel il sera distribué pour son premier numéro. Retour en arrière. « la crise des gilets jaunes a montré une société divisée. Mais en même temps, lors de l’incendie de Notre-Dame, nous avons assisté à un vaste élan de solidarité mondial. Cela a été le déclic pour nous », a expliqué Mme Herz à CB News. « On s’est dit qu’il n’y avait pas de médias pour parler de l’engagement des gens et des marques alors que celles-ci ont le sentiment de devoir participer à la vie de la société, aux actions solidaires de manière durable. Il n’y a pas de médias pour porter cette voix-là », assume-t-elle. Give, c’est ça, donner d’un côté la parole dans chaque numéro à une Fondation et autre association et, de l’autre, pour les lecteurs, nourrir le sujet de la générosité, des élans solidaires, des actions RSE, pour les jeunes et les moins jeunes autour des thématiques santé, éducation, environnement, culture et de l’impact social. « Etre intéressant et engageant », résume la directrice du Creative Studio.

Dans les faits, la sortie de Give sera systématiquement associée à un événement. Pour le numéro 1 de 52 pages, Give donnera donc la parole dans le cahier central à l’association « Imagine », la fondation de l'Hôpital Necker dédiée aux maladies génétiques, qui organise sa soirée de gala annuel le 30 mars. « Nous offrirons 20 pages de couverture éditoriale à la fondation », explique Sarah Herz. Mais le titre innove via un modèle de brand content revendiqué, où les marques viendront « parler différemment de leurs engagements ». En ambitionnant un contexte éditorial « très valorisant » pour les marques, les équipes de Give ont pu séduire, par exemple, Clarins pour la conception de visuels spécifiques autour de ses engagements ; sous forme d’interview, Dom Pérignon viendra aussi raconter sa façon de faire du champagne. Chanel est également intéressé par le projet de Condé Nast. Give c’est ainsi « réconcilier les gens avec les marques via des histoires intéressantes », s’enthousiasme Mme Herz qui dit avoir voir lancé ce projet avec « tout son cœur ».

Mais l’initiatrice du titre ne compte pas en rester là. Si un 2ème numéro devrait voir le jour en juin prochain, Creative Studio a dans ses cartons la volonté de créer, pourquoi pas, des guides spécifiques pour des fondations de grandes entreprises, de publier des numéros spéciaux pour accompagner les marques « qui ont des choses intéressantes à dire », d’organiser des événements et des conférences. « C’est un nouveau modèle de création de media hors des sentiers battus. On invente le modèle en le faisant », assène la dirigeante. Quoi qu’il en soit, pour une nouvelle publication de Give, il « faut d’abord l’opportunité éditoriale, trouver de bons sujets, les bons partenaires et la bonne cause. Et à chaque cause, nous implémenterons un modèle différent ». Et pourquoi ne pas s’appuyer sur le réseau de titres de Condé Nast dans le cadre d’une cause internationale ? « Tout est possible, nous sommes très ouverts », conclut Sarah Herz.

give
give

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par