beIN Sports : 19 M€ d’amende en Egypte pour ‘’violation’’ de la loi sur la concurrence

Une amende d'environ 19 millions d'euros contre le groupe qatari BeIN Sports, pour "violation" de la loi sur la concurrence, a été confirmée en appel par la justice égyptienne, a annoncé la presse gouvernementale. En mars, un tribunal de commerce égyptien avait condamné le groupe et son président Nasser Al-Khelaïfi, également président du club français du Paris SG, à une amende de 400 millions de livres égyptiennes (19 millions d'euros). BeIN Sports, qui détient notamment le monopole dans la région pour la diffusion des grandes compétitions de football, était accusée d'avoir imposé aux abonnés "de remplacer l'opérateur satellite (égyptien) Nilesat par un opérateur qatari pour permettre la réception des chaînes", selon une source judiciaire. Le journal gouvernemental Al-Ahram a confirmé mardi la confirmation de cette peine. L'Autorité égyptienne de la concurrence s'est félicitée de cette décision dans un communiqué, évoquant un "abus de position dominante" sur le marché national. En janvier, le groupe et son président avaient été condamnés à une amende du même montant pour une accusation identique mais pour des faits différents. BeIN Sports avait rejeté ce jugement et dénoncé des "allégations non fondées et motivées par des raisons politiques". Depuis plus d'un an, le groupe qatari est dans le collimateur des autorités égyptiennes. L'Egypte fait partie d'un groupe de pays arabes, dont l'Arabie saoudite, à avoir rompu en juin 2017 ses relations diplomatiques avec le Qatar, accusé de soutenir le terrorisme - ce qu'il dément - et de ne pas prendre assez de distance avec l'Iran. 

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par