BFMTV : Les ambitions de Marc-Olivier Fogiel

BFMTV

Marc-Olivier Fogiel, le nouveau directeur général de BFMTV – qui a pris ses fonctions début juillet, a présenté la grille de la chaîne d’information pour la saison à venir. « L’ADN de la chaîne, c’est de tout savoir pour mieux comprendre », a-t-il lancé. Son objectif : « davantage mettre en valeur les plus-values de la chaîne ». Par plus-values, Marc-Olivier Fogiel veut parler de ces temps de décryptage de l’information, présents notamment sur BFMTV à partir de 17h. Il s’agit pour la nouvelle recrue de « mieux différencier les tranches de décryptage, qui existaient déjà ». En tout, six heures d’antenne ont été remodelé. « On ne s’est pas lancé dans un mercato, parce que ce n’est pas nécessaire : il y avait tous les talents en interne ».

La cravate proscrite le soir

Parmi les nouveautés, il y a « Dézoom », du mardi au jeudi de 21h à 22h, présenté par Aurélie Casse. « L’idée, c’est de faire un pas de côté sur l’actualité », déclare-t-elle, parlant d’une émission permettant de revenir sur l’info du jour avec ceux qui l’ont couverte. Bruce Toussaint lui « garde sa case », mais « Grand Angle » devient « Tonight Bruce Infos ». Un nom, choisi par Marc-Olivier Fogiel, qui fait rire l’animateur : « ce que j’ai aimé dans le nouveau nom, c’est sa sobriété », a-t-il plaisanté. « On a reconstruit une bande autour de Bruce », a déclaré le DG, citant Bruno Jeudy, Catherine Tricot, Jeanne Daudet et Benoît Gallerey : « on vient pour une ambiance, un mix entre actualité chaude et cette nouvelle ambiance autour du plateau ». Marc-Olivier Fogiel a également proscris la cravate, qui n’a plus sa place le soir sur BFMTV.

« Du débat, mais plus incarné »

La case de Ruth Elkrief à 19h ne bouge pas, mais Marc-Olivier Fogiel a tenu à « sanctuariser un lieu de débat », autour d’Alain Duhamel, «la référence politique de la 5ème politique ». Le nouveau directeur de la chaîne veut « faire du débat, mais plus incarné ». Et Ruth Elkrief d’ajouter : « la période est bousculée, il faut avoir un point de repère ». Marc-Olivier Fogiel souhaite également apporter plus de santé à l’antenne, bien que « ce sont des sujets auxquels les téléspectateurs de BFM ne sont pas encore habitués », admet-il. Les piliers de la chaîne sont conservés, notamment Apolline de Malherbe et son BFM Politique le dimanche, « un regard sur notre époque, ses contradictions ». Dans « Et en même temps », elle s’entoure cette année d’une nouvelle bande : Nicolas Domenach, Zineb El Rhazoui, Guillaume Durand et Eugénie Bastié.

Des émissions spéciales à venir

« On est heureux d’être ceux qui n’ont pas changé sur BFMTV pour cette troisième saison », plaisante Alain Marschall et Oliver Truchot. En effet, rien ne change chez BFM Story, le 20H Politique et le 20H30 Live, si ce n’est l’habillage, comme l’ensemble de la chaîne. Pour Ligne Rouge, la nouvelle case documentaire de la chaîne le lundi à 21h, Marc-Olivier Fogiel confie à la rédaction la préparation de trois 26 minutes et d’un 52 minutes chaque mois. Le premier 52 minutes diffusé sera consacré à Brigitte Macron. « On travaille également sur des émissions spéciales », a déclaré Marc-Olivier Fogiel, évoquant les municipales en mars 2020. Une première spéciale est prévu fin décembre, son contenu n’a pas été encore dévoilé. Le nouveau directeur a aussi parlé de la nouvelle émission de Jean-Jacques Bourdin, « Dans les yeux », avec un « invité qui n’a pas parlé ailleurs ou il y a longtemps », qui sera tournée en extérieur et diffusée « 4, 5 ou 6 fois dans l’année ».

Le digital enrichi

La nouveauté, c’est aussi « Bonsoir Bruce », un nouveau rendez-vous sur Facebook Watch, plateforme avec laquelle BFMTV s’est associée. Bruce Toussaint présentera en une dizaine de minutes à partir du 16 septembre, « un programme très particulier, vertical (…), quelque chose qui soit attractif pour ceux qui ont envie de consommer l’information autrement », a résumé l’animateur. « L’univers BFM ira de plus en plus au-delà du linéaire », a ajouté Hervé Béroud, qui a présenté la nouvelle offre replay de la chaîne et son « catalogue qui grossit à vue d’œil », avec des programmes comme « Vous l’avez vécu sur BFMTV », qui reviennent sur les grands moments de l’actualité. Le directeur général délégué d’Altice Media, en charge de l’information et du sport, a également prévu un accord avec l’INA « pour enrichir encore cette offre ». Il souhaite profiter du déploiement du DAB+ pour lancer « BFM Radio », une radio qui reprendra le contenu diffusé à l’antenne. Hervé Béroud vise un « élargissement de l’offre », avec notamment le développement du podcast. A l’image du documentaire du Elizabeth II, chaque 52 minutes diffusé dans « Ligne rouge » sera découpé et reconditionné pour en faire un programme audio en plusieurs épisodes.

Pour faire la promotion de cette nouvelle grille, BFMTV diffusera à partir du vendredi 6 septembre une campagne composée de trois spots, qui mettent à l’honneur les journalistes et dévoilent les coulisses de la préparation d’un sujet ou d’une enquête.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par