Le Blob, nouveau média scientifique

Blob

Universcience, établissement public qui réunit la Cité des sciences et de l’industrie et le Palais de la découverte, a lancé le 26 mars dernier « Le Blob », un nouveau média grand public dédié aux sciences, qui vient remplacer la web TV universcience.tv et le site Science Actualités. Il s’agit d’une plateforme vidéo gratuite, sans abonnement et sans publicité, financée par les subventions publiques. « La mission est de partager le plus largement possible les connaissances, là où est la nouvelle génération, sur les réseaux sociaux, Youtube, Internet », confie à CB News Bruno Maquart, président d’Universience, directeur de la publication du Blob. Parmi les principaux axes du média, la lutte contre la désinformation : « les sciences sont un domaine dans lesquels les infox sont nombreuses », explique-t-il. L’objectif : publier au minimum une vidéo par jour et diffuser le plus largement possible – « on adore être copié » – grâce à des partenariats avec Le Monde, France Télévisions Éducation ou Arte.

Le Blob, c’est une équipe de sept journalistes, en partenariat avec l’Association des journalistes scientifiques de la presse d’information (AJSPI) et un budget annuel pour la production d’environ 140 000 euros divisé ainsi : un tiers de productions internes financées par l’établissement, un tiers de coproductions qui viennent enrichir les contenus, avec Arte, France Télévisions Éducation, RFI, Canopé, CNRS Images, IRD, Inserm, Inrap, MNHN ou l’INA, et un tiers de diffusion de « pépites » du fond vidéo, de contributeurs externes, de youtubeurs et de partenaires.

Bientôt une appli mobile

La stratégie du Blob est de s’adapter aux nouveaux usages, avec un site orienté vidéo et ouvert aux nouvelles écritures, d’investir les réseaux sociaux (YouTube, Facebook, Twitter et Instagram), d’affirmer une vocation de service public, avec un fonds de plus de 3 000 vidéos en accès libre. La programmation du Blob repose sur trois axes : information, vulgarisation, création. Parmi les formats prévus : séries de films courts, interviews d’actualité, reportages dans les laboratoires et les hauts lieux de science, cartes blanches aux youtubeurs, émissions de débats, documentaires, conférences filmées, courts-métrages.

Selon Universcience, la fréquentation actuelle depuis le lancement laisse projeter un taux de 4 millions de vidéos vues en moyenne par an. Mais ce n’est pas le moteur de Bruno Maquart, qui explique ne pas avoir « d’objectif précis en termes d’audience ». Prochaines étapes, le lancement d’une section dédiée aux vidéos réalisées à 360°, et la sortie d’une application mobile qui permettra d’améliorer l’expérience utilisateur en misant sur la recommandation personnalisée. Une façon pour le Blob d’émerger dans l’univers des médias scientifiques, à l’image du Physarum polycephalum dont il tire son nom, un être unicellulaire, primitif, vieux de 500 millions d’années, une espèce hors normes ne ressemblant à rien de ce que l’on connaît dans le monde du vivant.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par