Canal+ stabilise ses abonnés directs en France

Le groupe de TV payante Canal + a stoppé l’hémorragie de ses abonnés directs en France, affichant un léger gain de 1 000 abonnés au troisième trimestre, a annoncé sa maison mère Vivendi jeudi. Alors que sa base d’abonnés directs se réduisait continuellement depuis 2015, le troisième trimestre montre une stabilisation à 4,99 millions, a indiqué le groupe à l’occasion de ses résultats trimestriels. "Incontestablement, Canal + se redresse. Nous avons stabilisé le nombre d’abonnés individuels en France par rapport au trimestre précédent, à 4,99 millions. Il y a même une légère progression, ce qui n’est pas arrivé depuis 3 ans", a confirmé Maxime Saada, directeur général de Canal + dans une interview aux Echos. De 5,4 millions d’abonnés directs au 30 septembre 2016, Canal + était tombé à 5,25 millions fin 2016 et sous la barre des 5 millions à la fin juin 2017, sous l’effet de la concurrence de BeIn Sports ou SFR dans le sport ou Netflix dans le cinéma et les séries. Canal + commercialise aussi depuis 2016 ses offres via les opérateurs télécoms, qui lui ont fourni un peu plus de 3 millions d’abonnés au troisième trimestre, pour un total de 8,008 millions d’abonnés. Canal + pense "que la télé payante peut progresser en France avec les nouvelles offres couvrant toutes les gammes de prix et sans engagement que nous avons mis en place". "Nous allons continuer à lancer de nouvelles offres dans les mois qui viennent", a-t-il promis. "Nous allons lancer une activité de production de séries en France, qui comme Studiocanal dans le cinéma, pourra produire pour nous et pour les autres chaînes, françaises et étrangères", a-t-il ajouté. Mais si le revenu mensuel moyen par abonné direct s’affiche stable à 45,40 euros par abonné direct, Vivendi ne communique pas cet indicateur clef pour les abonnés via les opérateurs, moins rémunérateurs. Et le taux de désabonnement s’affiche à 17,5 %, proche de son niveau record. Alors que le groupe compte au total 14 millions d’abonnés avec l’international, Canal + veut "doubler (son) empreinte globale avec pour ambition d’atteindre 30 millions d’abonnés dans le monde", selon Maxime Saada. Sur neuf mois, le chiffre d’affaires du groupe Canal + dans son ensemble a reculé de 2 %, entraîné par une baisse de 4,2 % de ses activités en France et malgré une hausse de 5,1 % de ses filiales étrangères en Pologne, en Afrique et au Vietnam.

Pas d'OPA sur Ubisoft

Le groupe Vivendi n'envisage pas d'offre publique d'achat (OPA) sur l'éditeur de jeux vidéo Ubisoft, dont il est le premier actionnaire, ni d'en acquérir le contrôle, "dans les six mois à venir", selon un communiqué diffusé jeudi. "Vivendi fera (...) en sorte de ne pas franchir le seuil de 30% par l'effet du doublement de ses droits de vote" attendu au 23 novembre, qui l'aurait contraint à lancer une OPA, indique-t-il dans un communiqué, en ajoutant "ne pas solliciter" de représentation au conseil d'administration de l'éditeur. Vivendi, qui détient 26,6% du capital et 25,2% des droits de vote d'Ubisoft, relève néanmoins la "plus-value latente (...) de plus d'un milliard d'euros" par rapport à son investissement initial, grâce au bond de la capitalisation boursière de l'éditeur.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par