Le Canard Enchaîné se la coule douce

canardbouygues

Encore une année dans le vert pour le Canard Enchaîné qui a enregistré en 2011 une progression de ses ventes de 2,44% et un confortable bénéfice net de 4,81 millions d'euros, contre 4,47 millions en 2010. Dans son édition de mercredi, le journal souligne que pour la quatrième fois sous la Vème République, sa diffusion totale payée a dépassé la barre des 500 000 avec 504 748 exemplaires, soit 2,44% de mieux qu'en 2010.

Sur la hausse "relativement forte" de son bénéfice, le Canard précise qu'elle est "due notamment à l'augmentation du rapport de (ses) produits financiers, dopés par le relèvement temporaire des taux bancaires". Le produit d'exploitation, correspondant au chiffre d'affaires, totalise en 2011 quelque 31,25 millions d'euros contre 30,61 millions sur l'exercice précédent. Dans le compte de résultat de la SA Les Editions Maréchal-Le Canard Enchaîné, la société éditrice, les produits financiers ont bondi de 1,21 million d'euros en 2010 à 1,95 million en 2011. "Ce bénéfice a été affecté, conformément à l'usage, à nos réserves, afin de mettre le Volatile à l'abri des prédateurs et d'assurer son entière indépendance", conclu le journal satirique en remerciant ses fidèles lecteurs. Moins bonne nouvelle en revanche pour les Dossiers du Canard, dont la diffusion a reculé de 1,8%, s'établissant à 68499 exemplaires, "mais c'était avant le lancement de la nouvelle formule des Dossiers, enrichie, modernisée et en couleurs".

 

À lire aussi

Filtrer par