Coronavirus : des médias à l’initiative

hopital

En cette pleine crise autour de la propagation du coronavirus, des médias se mobilisent, mais bousculent et lancent également des programmes dédiés. Liste non-exhaustive.

- Le Monde s’est annoncé samedi « mobilisé pour couvrir l’épidémie due au coronavirus » depuis plusieurs semaine, et dans ce cadre met à disposition en libre accès de nombreux articles et des lives sur le sujet qui permettront « d’interroger nos journalistes, de connaître et de comprendre toutes les évolutions de la situation ». Parallèlement, la rédaction est « fortement engagée » dans la lutte contre les fausses nouvelles et les rumeurs, « qui pullulent dans ces circonstances » indique le quotidien.

- Le groupe de presse jeunesse Play Bac (Le Petit Quotidien, Mon Quotidien, l’actu, etc.) met à disposition des familles différents supports. Les parents pourront télécharger gratuitement les numéros dédiés au virus alors que les enfants pourront pour leur part accéder gratuitement à tous les journaux du jour pendant une période de 15 jours grâce à un code spécial afin de « se tenir (…) informés de l’actualité tout en restant à la maison », explique un communiqué.

- Dès ce lundi 19 mars, de 9h à 17h et toutes les heures, BFMTV (Altice) permettra à ses journalistes Candice Mahout et Alexandra Gonzalez de répondre à toutes les questions que des téléspectateurs auront posés via une adresse mail dédié et/ou les réseaux sociaux de la chaine d’information, via une séquence baptisée « BFMTV répond à vos questions ».

- Dès ce lundi, RMC (Altice) proposera une nouvelle émission, « RMC mobilisation générale », où pendant deux heures (14h-16h) des journalistes et experts santé répondront aux questions des auditeurs posées via un numéro de téléphone dédié, mais aussi via l’appli RMC ou encore les réseaux sociaux.

- Dès ce lundi, Europe 1 met en place un dispositif spécial d’interaction avec ses auditeurs via un numéro de téléphone dédié ainsi que le hashtag #RadioOuverte pour les réseaux sociaux. Ils pourront ainsi directement interpeller les experts de la station. Ils retrouveront ainsi, lors de la Matinale, le médecin urgentiste Jimmy Mohamed qui livrera chaque jour son expertise et ses conseils pour faire face à cette crise sanitaire. Toute la semaine, « La France Bouge » présentée par Raphaëlle Duchemin avec Elisabeth Assayag, proposera une émission dédiée à la situation.

- Radio France se met en ordre de bataille et propose via ses différentes antennes des programmes dédiés. Ainsi franceinfo met-elle à l’antenne et sur ses réseaux sociaux des formats « anti-fake news » et des podcasts natifs (« Ce qu’il faut savoir », « Le Vrai du Faux » et « Salut l’info » pour les plus jeunes. France Bleu (44 stations locales) accompagne les auditeurs dans leur quotidien, notamment dans les émissions « La vie en bleu ». Un dispositif renforcé est en outre proposé aux auditeurs vivants dans les zones « clusters », par les radios France Bleu Alsace, France Bleu Pays de Savoie, France Bleu Frequenza Mora et France Bleu Breizh Izel. Dès ce lundi, France Culture proposera chaque semaine d’évoquer cette actualité via une discipline universitaire (histoire, philosophie, économie). Des reportages et émissions qui seront également disponibles dans le dossier spécial sur le site de France Culture, enrichi chaque jour par des contenus dédiés à cette actualité sous toutes ses formes. Des podcasts tels que « Radiographie du Coronavirus » et des formats vidéo comme ceux de l’émission « Les idées claires » y sont ainsi proposés. L’ensemble de ces contenus est accessible en podcasts dans l’application Radio France. Une partie des programmes est proposée en accès direct sous la sélection « pandémie ».

- France Télévisions se mobilise également. La durée du JT de 20h est donc étendue avec un souci « d’interactivité » avec les téléspectateurs, a-t-il annoncé. Franceinfo, en partenariat Radio France, France 24 et l’INA, assurera une couverture « permanente et approfondie » de l’actualité, tant en linéaire sur le canal 27, que sur sa plateforme numérique. Les matinales de France 3 seront « particulièrement » tournées vers le service de proximité et le partage de bonnes pratiques. Puis, à compter du lundi 23 mars, La Maison Lumni, un nouveau magazine quotidien éducatif, sera diffusé sur France 5 en fin de matinée afin d’accompagner les révisions des 8-12 ans. Le contenu éducatif sera élaboré en lien avec le ministère de l’Éducation nationale. Le 23 mars, également, place aussi à un nouveau magazine quotidien interactif visible l’après-midi sur France 5, autour de conseils de praticiens et d’experts. Les autres magazines de France 5 (Les Maternelles, La Quotidienne, le Magazine de la Santé, Allo Docteurs, C à dire, C dans l’Air et C à Vous) seront également mobilisés pour assurer une présence et des conseils aux Français tout au long de la journée. Sur France 4, « priorité » sera donnée à une programmation ludo-éducative qui alternera des contenus à vocation scolaire, avec des programmes plus divertissants. Pour sa part, la plateforme éducative de l’ensemble de l’audiovisuel public Lumni, enrichit et actualise ses formats d’information à destination des enfants (Zoom, Decod’Actu…) et sera « particulièrement mise en valeur par les antennes » afin de donner accès à tous les élèves de France, de la maternelle au lycée, à des contenus éducatifs, adaptés à chaque âge et indexés par matière et par niveau scolaire. Enfin, France TV Slash, l’offre numérique dédiée aux jeunes adultes, va faire évoluer sa programmation et ses choix éditoriaux afin d’accompagner les jeunes publics dans ce contexte.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par