Coronavirus : les médias et le ministère de la Culture innovent

Innovation

En ces temps difficiles, de nouvelles propositions des médias pour passer le temps, mais aussi pour s'informer mieux et comprendre. Liste non-exhaustive.

L’épidémie de coronavirus qui s’intensifie en France et les mesures de confinement prises par le gouvernement poussent les médias à innover pour toujours mieux informer les Français. « L’épreuve que nous traversons est inédite : le besoin d’information, d’analyses et de points de vue se fait sentir d’autant plus », ont ainsi déclaré Laurent Joffrin et l’équipe du journal Libération (Altice Media), qui ont décidé de permettre le libre accès aux principaux articles consacrés au coronavirus. Cela comprend « l’ensemble des contenus d’utilité publique sur le sujet », les articles du Direct « pour suivre l’évolution de la situation heure par heure », et l’intégralité des réponses de CheckNews « pour lutter contre la désinformation et les fake news qui circulent sur les réseaux ».

Les newsletters fleurissent

Le journal a également décidé de baisser son tarif d’abonnement à 1€ pour deux mois, pour « accompagner nos lecteurs pendant la période de confinement ». La rubrique CheckNews de Libération lance par ailleurs une newsletter gratuite consacrée à la crise du coronavirus. L’idée d’une newsletter dédiée est également reprise chez Ouest-France - « chaque jour, l'essentiel pour faire face au virus » -, Le Figaro - « ce qu'il faut savoir aujourd'hui » -, ou par le magazine Society (So Press), qui lance « La newsletter des confiné.e.s ».

Les lecteurs y retrouveront des trucs et astuces pour mieux s’occuper et vivre son confinement, des informations importantes sur le virus et sa propagation. de l’absurde (« parce que vous l’avez déjà compris, les gens font déjà (un peu) n’importe quoi ») et du contenu exclusif produit par les équipes de So Press. 

C’est également le choix de Nice-Matin, qui lance une newsletter intitulée « Quarantaine à l’italienne, lueur d’histoires », par la journaliste Flora Zanichelli. Trois fois par semaine, elle fera le récit des habitants et des médias transalpins. « Attention, il ne s'agira pas d'une newsletter anxiogène. Flora y distillera des échos, des initiatives sur notamment comment certains se sont organisés pour gérer la crise. De quoi nous donner des idées », précise Nice-Matin, qui a aussi mis à disposition de ses lecteurs en accès gratuit l’intégralité des articles liés au coronavirus, sur les sites nicematin.com, varmatin.com et monacomatin.mc.

Le Film français upgrade ses abonnés

Le groupe Nice Matin, récemment racheté par l’homme d'affaires Xavier Niel, va par ailleurs ouvrir un groupe Facebook sur le sujet. L’objectif : « partagez vos photos ou vidéos, vos bons plans et astuces pour occuper vos enfants, racontez votre travail, soutenez-vous ». La plateforme d’information pour les enfants Kid’s Matin est également accessible gratuitement pendant deux mois, à destination des enfants de moins de treize ans.

La culture n’est pas en reste : le magazine Le Film français déploie un dispositif spécial pour tous ses abonnés, et met à disposition gratuitement pour l'ensemble de la profession toute l'actualité du site et le magazine. Le numéro 3902, paru vendredi 13 mars, est disponible gratuitement via l’application du média. « Les prochains numéros seront également publiés gratuitement par ce biais et via un flipbook accessible depuis le site ». La pagination et le contenu du magazine vont évoluer pour s’adapter à la situation et aux données disponibles.

« Il n’y aura pas d’édition papier le temps de la crise », précise toutefois Le Film français. Le média upgrade également ses abonnés à l’offre Print en Premium. « En l’absence d’édition papier, suspendue le temps de la crise, ils recevront un lien vers le magazine par e-mail le vendredi matin au plus tard ». Pour le magazine Le Point, le choix s’est porté sur la création d’une nouvelle rubrique. Baptisée « être confiné, sans s’ennuyer » : podcasts, conseils lecture et ciné, quiz et jeux éducatifs, recettes de cuisine de Jean-François Piège, postures de yoga ou exercices de gymnastique en vidéos.

La Maison des maternelles passe en mode webcam

La télévision innove elle aussi. L’émission « La Maison des Maternelles », diffusée sur France 5 à 9h et produite par 2P2L, met en place un dispositif à partir du jeudi 19 mars pour répondre à toutes les questions que se posent les femmes enceintes et les parents de nouveaux nés. Deux fois par semaine ou plus, l’émission proposera un direct avec ses chroniqueurs Agathe Lecaron, Benjamin Muller et Marie Perarnau respectivement chez eux, afin de répondre en direct à toutes les questions, avec l’intervention d’experts et témoins.

Depuis lundi 16 mars, « La Maison des Maternelles » diffuse également en direct sur sa page Facebook. L’émission enrichira aussi son offre avec des reportages et des conseils pour gérer notamment la grossesse à distance et occuper les enfants dans cette période de confinement. 2P2L fait appel à sa filiale YouBLive dirigée par Florent Peiffer et spécialisée dans la captation en direct d’événements, « avec un procédé basé sur des liaisons webcams, qui permettra d’offrir aux téléspectateurs une immersion totale en live ».

L'Attestation de déplacement dérogatoire à retrouver dans la presse

Enfin, « tous les Français n’ont pas d’imprimante ». Alors, la PQR prend là aussi le taureau par les cornes et propose dans ses pages une « Attestation de déplacement dérogatoire », document indispensable permettant de circuler dans les rues, en cette période de coronavirus. Les lecteurs pourront ainsi la retrouver, à découper, notamment dans Le Télégramme, Ouest France, la Voix du Nord, Sud-Ouest, le Courrier Picard, la Montagne, la Dépêche, l’Est Républicain, Vosges Matin, Républicain Lorrain, Midi Libre, La Provence, Corse Matin… L’Équipe a pour sa part publié cette Attestation dans son édition de mercredi, alors que Le Figaro en fera de même ce jeudi en dernière page de ses pages Économie, annonce-t-il. 

A noter : selon la régie de la presse quotidienne régionale 366, tous les éditeurs de PQR ont rendu gratuits au moins la totalité des articles traitant de la pandémie Coronavirus.

Le ministère de la Culture aussi...

Le ministère de la Culture accompagne le mouvement en proposant #Culturecheznous, un nouvel espace web où les Français où seront recensés toutes les offres culturelles numériques gratuites. Le ministère indique qu’il enrichira le site de nouvelles propositions. Au menu, visites virtuelles d’expositions, podcasts, concerts ou spectacles en ligne, archives de la radio et de la télévision, conférences, jeux et activités ludiques, contenus éducatifs pour les enfants… Chaque jour, le ministère mettra en avant sur les réseaux sociaux une initiative repérée.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par