Delphine Ernotte Cunci veut ouvrir encore un peu plus France Télévisions

La présidente-directrice générale de France Télévisions Delphine Ernotte Cunci est revenue mercredi sur le rôle de son groupe, alors qu’était présenté le bilan des Rencontres avec ses téléspectateurs. Ressentant « une énergie positive » à la lecture de ce bilan, elle pointe « une attente citoyenne ». Trouvant un « rôle réparateur » à France Télévisions « face à la modernité qui inquiète », elle souhaite positionner et « ouvrir » encore un peu plus le groupe auprès de quatre types de public : la famille, les jeunes et les « jeunes gens », les habitants des quartiers populaires/sensibles et « donner la parole aux témoins de la proximité » qui est une « valeur refuge », souligne-t-elle. La dirigeante souhaite aussi donner « plus de visibilité » au monde rural, aux petites villes et aux quartiers. A cet égard, France 3 devrait proposer dès la rentrée prochaine des Matinales « dans toutes les régions » et des magazines sur les initiatives régionales, quand France 2 se doit d’être « la chaine des grands événements ».  Une chaine qui travaille actuellement à la création d’un feuilleton quotidien familiale, annonce-t-elle. « France 2 doit fournir des pauses dans un monde qui va trop vite », indique-t-elle encore. Côté numérique, Mme Ernotte Cunci a en outre annoncé le lancement dans « les mois qui viennent » d’une plateforme numérique avec des contenus exclusifs fiction et humour. Un budget « spécifique » à la création digitale a même été débloqué. Si elle confirme sans précisions le lancement d’une plateforme SVOD par le groupe, la présidente de France Télévisions souhaite que soit « repensée » l’offre culturelle à qui l’on doit « redonner toute sa place ». Pour cela, notamment, il faudra « renforcer » les partenariats avec les institutions culturelles…

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par