Droits TV : le foot allemand en compétition

football

La Ligue allemande de football (DFL) a lancé lundi son appel d'offres pour l'attribution des droits TV pour la période 2021-2025, vitaux pour les clubs professionnels, mais sans certitudes sur l'impact de la crise du coronavirus. Les résultats de ces enchères, qui portent sur les saisons 2020-2021 à 2024-2025, doivent être annoncés publiquement le 22 juin, après information des 36 clubs de D1 et D2 concernés. Actuellement, les clubs allemands se partagent un gâteau de 1,2 milliard d'euros par an pour les droits de la zone germanophone, plus quelques centaines de millions venus de l'international. L'importance vitale de ces droits a été mise en lumière par la crise du coronavirus : c'est pour récupérer ces sommes et éviter la faillite de plusieurs clubs que la DFL a fait des pieds et des mains pour obtenir du pouvoir politique le droit de redémarrer la saison. Le championnat a repris le 16 mai et doit se terminer fin juin. En l'absence d'informations précises sur l'état des entreprises concernées, les experts sont divisés sur les conséquences de la crise. Les uns estiment que les prix risquent de chuter, parce que les grands médias se sont appauvris pendant la crise. D'autres au contraire anticipent l'arrivée dans la bataille d'Amazon - qui a profité de la crise -, qui pourrait faire flamber les tarifs. Le géant américain, qui avait acquis quelques droits modestes cette saison, a les moyens "de mettre les actuels offrants habituels comme Sky, DAZN ou Telekom", affirme l'expert en marketing sportif Karsten Petry. Parmi les possibles candidats, la presse allemande cite aussi Netflix, Apple et même Disney.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par