Euronews : 43 postes supprimés à l’issue de son PSE

uronews aura supprimé 43 postes à l'issue de son plan de sauvegarde de l'emploi (PSE), a-t-on appris en consultant mercredi un courrier adressé par la direction à l'ensemble des salariés. Celle-ci avait engagé cette procédure parce qu'elle souhaitait fermer son service en langue ukrainienne, déficitaire, et modifier le contrat de travail de ses journalistes pour rendre plus flexible le mode de production de ses programmes. Sur les 389 salariés en contrat à durée indéterminée de la chaîne, 216 étaient concernés potentiellement par le PSE. Sur les 16 membres du service ukrainien, 4 ont été reclassés et 2 autres étaient en passe de l'être, mais 10 salariés ont été contraints de quitter l'entreprise. Par ailleurs, 33 salariés ont refusé la modification de leur contrat de travail que la direction jugeait nécessaire dans le cadre de son projet "Next". Depuis la création de la chaîne en 1993, une organisation en multiplex conduisait toutes les éditions nationales de la chaîne à diffuser les mêmes sujets, traduits dans la langue locale. Désormais, Euronews gère 12 éditions nationales, ce qui a entraîné une profonde modification de la manière de travailler de ses journalistes. 

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par