Europe 1 annule sa conférence de rentrée

europe1

Constance Benqué, présidente d'Europe 1.

(© Thierry Wojciak/CBNews)

Europe 1, en pleine crise interne depuis l'annonce du recrutement d'un rédacteur en chef de Valeurs actuelles, a renoncé mercredi à sa traditionnelle conférence de presse de rentrée, prévue jeudi, la direction voulant donner la priorité au dialogue avec les équipes de la station. « Dans le contexte actuel, la priorité de Constance Benqué, présidente d'Europe 1, est et reste le dialogue ouvert et constructif avec les équipes de la station et leurs représentants. C'est pourquoi nous avons décidé d'annuler la conférence de presse de rentrée », a indiqué dans un courriel une porte-parole de la radio.

Cette conférence devait être consacrée à la nouvelle grille de la station pour la saison 2020/2021. « La mobilisation du collectif autour d'un seul et même projet reste l'une des clefs de la reconquête des audiences d'Europe 1 », a-t-on ajouté de même source. La nomination de Louis de Raguenel, un rédacteur en chef de Valeurs Actuelles, à la tête du service politique de la radio provoque depuis quelques jours une fronde au sein de la rédaction d'Europe 1, propriété du groupe Lagardère. Lors d'un vote organisé lundi, 114 personnes (journalistes, techniciens, animateurs) se sont opposées à cette nomination et 3 l'ont soutenue, selon la Société des rédacteurs (SDR) d'Europe 1.

Vendredi, Louis de Raguenel avait annoncé sur Twitter qu'il quittait la rédaction en chef de Valeurs Actuelles, tout en assurant que cette décision n'était pas liée à « la récente publication dans l'hebdomadaire du dessin » représentant la députée LFI Danièle Obono en esclave, qui avait déclenché un tollé dans la classe politique. Quelques heures plus tard, sa nomination à la tête du service politique d'Europe 1 a été annoncée en interne aux chefs de service de la station, causant de vives réactions de la part de la SDR d'Europe 1 et des syndicats, qui ont été reçus par la direction mardi matin, sans trouver d'issue pour le moment. La SDR et les syndicats reprochent notamment à Louis de Raguenel d'avoir été chargé, comme ancien militant UMP, de la communication de l'ancien ministre de l'intérieur Claude Guéant et d'avoir dévoilé les sources de deux journalistes du Monde en 2014.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par