Europe 1 : remous à la rédaction avec l’arrivée de l’ex rédac chef de Valeurs Actuelles

Louis de Raguenel

Un des rédacteurs en chef de Valeurs Actuelles est en partance pour Europe 1 où il doit prendre la tête du service politique, provoquant opposition et "malaise" au sein de la station. Vendredi, Louis de Raguenel a annoncé sur Twitter qu'il quittait la rédaction en chef de Valeurs Actuelles, tout en assurant que cette décision n'était pas liée à "la récente publication dans l'hebdomadaire du dessin" représentant la députée LFI Danièle Obono en esclave. Cette publication a déclenché une vague de condamnations unanimes dans la classe politique et l'ouverture d'une enquête pour "injures à caractère raciste". Un "dessin qui n'aurait pas dû exister", a estimé Louis de Raguenel dans son tweet. Dans la foulée, le site d'info Les Jours a révélé qu'il allait prendre la tête du service politique d'Europe 1, une information que la radio du groupe Lagardère n’a pour l’heure pas confirmée. La Société des rédacteurs d'Europe 1 (SDR) "s'oppose farouchement" à cette nomination de Louis de Raguenel au service politique "ADN central d'Europe 1", a-t-elle indiqué samedi dans un communiqué. "Jamais un journaliste ouvertement marqué politiquement n'a été chef du service politique", les élus de la SDR "rappelant leur attachement au caractère généraliste de l'antenne et à un traitement non idéologisé de l'information". Ils lui reprochent en outre d'avoir, comme ancien militant UMP, été chargé de la communication de l'ancien ministre Claude Guéant, place Beauvau en 2011-12 et d'avoir "été épinglé pour avoir dévoilé les sources des journalistes du Monde Gérard Davet et Fabrice Lhomme en 2014". "L'annonce de l'arrivée de Louis de Raguenel à la rédaction d'Europe 1 crée un gros malaise en interne", a souligné de son côté le Syndicat national des journalistes (SNJ). Pour ce syndicat, ce recrutement est "un affichage très contestable", d'autant plus qu'"il intervient moins d'une semaine après le scandale de la caricature raciste autour de la personne" de Danièle Obono.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par