Interview de Jean-François Louvieaux, directeur marketing et e-commerce de Cyrillus, primé aux Trophées du Média Courrier 2017.

Jean-François Louvieaux : « Pour nous, le catalogue reste un vecteur émotionnel primordial ».

Dans quel contexte avez-vous développé le smartalogue, qui a reçu le prix innovation 2017 aux Trophées du Media Courrier ? 
« Pour Cyrillus, le catalogue reste un vecteur émotionnel primordial. C’est un outil clé de notre mix marketing, sur lequel nous capitalisons depuis plus de 40 ans. Lors d’une étude clientes nous avons été confortés dans l’idée qu’il véhicule une expérience émotionnelle forte, supérieure à une visite en magasin ou sur notre site internet. S’il n’a jamais été question de le supprimer, il nous fallait néanmoins nous adapter aux évolutions technologiques et de consommation, faire le pont entre le catalogue d’hier et celui d’aujourd’hui, coupler la data et la technique du print. Nous avons donc décidé d’innover, d’utiliser nos outils CRM, la qualification de notre base de données, sa qualité, pour créer Smartalogue, notre catalogue full personnalisé ».

Concrètement, comment avez-vous mis en œuvre cette idée ?
Nous avons développé un catalogue dit de relance, entre deux collections, que nous avons personnalisé grâce à l’ensemble des informations dont nous disposions : identité de l’acheteur, historique des achats, habitudes de navigation sur le site internet, boutique physique de référence, etc. Nous nous sommes rapprochés de NAOS Publishing, une agence spécialisée dans la production de catalogues et Nuukik, une start-up spécialisée dans la recommandation de produits sur Internet. Grâce à La Poste qui nous a accompagnée dans la réalisation de ce projet, nous avons pu éditer un catalogue personnalisé,  plus proche des comportements d’achat de notre clientèle ».

Quels ont été les résultats de cette opération ?
Sur les 100 000 catalogues envoyés, 80% étaient des catalogues personnalisés, ce qui nous a permis de nous faire une idée assez précise du ROI de cette initiative. On a pu ainsi mesurer que ce « Smartalogue » générait une augmentation de 5 % de chiffre d’affaires par rapport à un catalogue non personnalisé. Si le concept parait simple, sa réalisation ne l’était pas tant que ça. Aller au bout de cette idée qui était une réelle innovation à l’échelle européenne, était déjà une belle victoire : son succés n’en est que plus satisfaisant. 

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par