Lagardère évalue la cession de tout ou partie de Lagardère Sports 

Arnaud Lagardère

Dans un communiqué lundi, le groupe Lagardère indique qu’il évalue actuellement « les options stratégiques pour la cession de tout ou partie de Lagardère Sports ». Il souligne que dans le cadre de ce processus, il « pourrait être amené à accorder des périodes d'exclusivité à court terme à des acquéreurs potentiels afin de leur permettre de traiter des questions spécifiques ou de gérer des aspects de due diligence » alors que le groupe d’Arnaud Lagardère a confirmé en mai dernier son recentrage stratégique. Mais, relève-t-il, « rien n'est suffisamment précis pour être divulgué » à ce stade, alors que le Financial Times avait évoquait vendredi des discussions entre Lagardère et Wasserman Media Group qui valoriserait la branche sport et divertissement de Lagardère entre 222 et 267 millions d'euros. Lagardère souligne qu’il ne formulera aucun commentaire « sur les rumeurs concernant des partenaires spécifiques tels que Wasserman ou Endeavor, qui sont des acteurs renommés et reconnus du secteur ». En amont de l'assemblée générale du groupe, début mai, le fonds activiste britannique Amber Capital, qui détient un peu plus de 5% des actions du groupe Lagardère, avait envoyé un courrier au conseil d'administration pour demander une accélération des cessions dans les médias et le sport, qui "interviennent beaucoup trop lentement". Après les cessions de ses actifs médias, exception faite du Journal du Dimanche, Paris Match et Europe 1, de celle à venir de Lagardère Studios et d'une revente possible de Lagardère Sports, le groupe Lagardère confirme ainsi la restriction de son périmètre à son activité de distribution dans les gares et aéroports, et à l'édition.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par