Ministère de la Culture : Agnès Saal haut fonctionnaire à l’égalité, la diversité et la prévention des discriminations

Dans un Arrêté en date du 27 août cosigné par le Premier ministre et la ministre de la Culture, paru mercredi au JO, Agnès Saal, ancienne présidente de l'Institut national de l'audiovisuel (INA) entre mai 2014 et avril 2015, est nommée « dans l’emploi d’expert de haut niveau (groupe I) pour exercer les fonctions de haut fonctionnaire à l’égalité, la diversité et la prévention des discriminations auprès du secrétaire général du ministère de la culture, pour une durée de trois ans à compter du 1er septembre 2018 », selon les termes de l’Arrêté. Mme Saal avait été condamnée en avril 2016 à une amende de 4 500 euros pour ses notes de taxi excessives alors qu’elle présidait l’INA, et à 5.500 euros au titre de dommages et intérêts et de frais de justice à verser à Anticor, association de lutte anti-corruption. Jugée pour "détournement de fonds public par personne chargée d'une mission de service public", Agnès Saal avait choisi de plaider coupable, pour s'épargner de longs débats devant le tribunal. Elle avait également été condamnée à trois mois de prison avec sursis et 3000 euros d'amende pour des notes de taxi de 2007 à 2014, époque où elle assurait la direction générale du Centre Pompidou. En juillet 2016, elle s’était vue confier une mission rattachée au secrétariat général du ministère de la Culture où elle était chargée de veiller au respect de la diversité et de l’égalité professionnelle dans le cadre de recrutements, avancements et primes…

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par