Le Monde crée Decodex contre les fausses infos

Ce site internet est-il fiable ? Vaste question et questionnement pour qui déambule et/ou recherche de l’information sur la Toile. Peut-on être le réceptacle d’une information approximative, voire archi fausse, sans s’en apercevoir ? Juste mal ou non informé ? Le groupe Le Monde prend à bras le corps le sujet en lançant Decodex, une batterie d’outils permettant d’y voir plus clair sur cette fiabilité recherchée. « Nous ne prétendons pas résoudre le problème des fake news », souligne toutefois Samuel Laurent, responsable éditorial des Décodeurs. « Nous contribuons à défendre une information de qualité dans un esprit collaboratif » mis en avant par la force des choses par les réseaux sociaux. Accessible gratuitement, le nouvel espace soutenu par le fonds d’aide à l’innovation de Google capitalise sur une base de plus de 600 sites référencés en France et à l’étranger, et se décline en 4 outils, avec un code couleur permettant d’identifier les sites selon leur fiabilité. D’abord via un moteur de recherche dédié sur le site du Monde dans la rubrique Les Décodeurs. L’internaute peut ainsi vérifier la fiabilité d’un site Internet en entrant son URL directement dans la barre de recherche. Ensuite, une extension pour navigateurs Chrome et Firefox permet d’indiquer en temps réel au lecteur, pendant sa navigation, s’il est sur un site fiable ou non, tout comme pour un compte Twitter ou YouTube. Dans la foulée, un pop-up s’affiche, avec un code couleur et une brève description. Il sera également possible pour l’internaute d’interroger directement un robot sur la messagerie de Facebook, Messenger, sur la fiabilité de l’espace qu’il visite. Dans l’hypothèse où le site n’est pas référencé dans la base de données Decodex, « le robot lui donnera des conseils pour l’aider à juger lui-même de la fiabilité du site », explique Le Monde. Enfin, un volet pédagogique et des tutoriels vidéo sont mis à disposition pour « apprendre à analyser une source d’information, à vérifier une image, une rumeur qui circule sur les réseaux sociaux, etc. ».  Néanmoins, ne voulant pas se poser en juge qualitatif des sites, le Decodex « n’a pas pour vocation de classer ou de noter les sources référencées ». Il a enfin pour ambition de s’enrichir avec de nouveaux outils.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par