NBC News prend 25% du capital d’Euronews

La télévision américaine NBC News a finalisé son rapprochement avec la chaîne d'information paneuropéenne Euronews, dont elle va prendre 25% du capital, a-t-on appris mercredi auprès de l'entreprise. NBC News (groupe Comcast) devient "l'opérateur industriel" de la chaîne basée à Lyon, lui apportant moyens et compétences pour l'aider à modifier de fond en comble son modèle de production de l'information. Depuis la création d'Euronews en 1993, toutes ses éditions nationales diffusaient les mêmes sujets, simplement traduits dans la langue locale. Désormais, Euronews coiffe douze chaînes nationales, avec chacune leurs propres logiques rédactionnelles. Dans le cadre de ce plan de transformation, baptisé « Next », Euronews veut aussi mettre en place des matinales et des émissions de fin de journée, se développer dans l'information "chaude", instituer des "talk-shows" et recourir à des présentateurs. La chaîne déploiera enfin "un réseau de correspondants dans toutes les grandes capitales européennes", a précisé à l'AFP le président du directoire Michael Peters.

Naguib Sawiris va détenir 60% du capital

NBC News lui apportera pour ce faire 25 millions d'euros. L'actionnaire majoritaire, le magnat égyptien Naguib Sawiris, va voir simultanément sa participation augmenter de 53% à 60%, après l'injection au capital "de quelques millions d'euros supplémentaires". En revanche, les actionnaires historiques, essentiellement des chaînes publiques dont aucune n'a voulu "remettre au pot", voient leur part tomber de 47% à 15%. La chaîne s'appellera EuronewsNBC et son logo sera désormais surmonté de la célèbre "queue de paon" de son partenaire américain. Ce changement ne s'affichera pas à l'antenne "avant la fin de l'année, voire début 2018", a ajouté M. Peters. Les négociations, annoncées en novembre, ont mis du temps à aboutir car il fallait notamment rassurer les autorités de Bruxelles, qui subventionnent Euronews, sur le maintien de la vocation européenne de la chaîne. "Des garanties très fortes ont été données à l'UE" et les télévisions publiques détiendront 7 des 11 sièges au conseil éditorial (contre 3 pour M. Sawiris et 1 pour NBC). "Nous ne sommes pas là pour américaniser Euronews", a assuré Deborah Turness, présidente de NBC News International, qui sera chargée de faire le lien avec la maison mère américaine et qui se partagera à l'avenir entre Londres et Lyon. La responsabilité éditoriale restera côté Euronews. La mise en place de Next, ainsi que la suppression du service en langue ukrainienne, ont entraîné 43 départs, en partie compensés, avant une nouvelle phase de recrutement.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par