L'Opinion va racheter l’Agefi

beytout

Dans un communiqué mercredi, l’éditeur de l’Opinion, Bey Médias, annonce officiellement être entré en négociations exclusives avec la société d’investissement de la famille Pinault pour le rachat de l’Agefi, groupe spécialisé dans l’information et les services destinés aux professionnels de la finance et notamment de la gestion d’actifs, de l’investissement, et du conseil patrimonial. Si le montant de la transaction n’est pas dévoilé, les protagonistes annoncent que l’objectif de l’opération à venir est de constituer un groupe « de taille significative » qui pèserait ainsi 25 millions d’euros de chiffre d’affaires et compterait 150 salariés, dont près de 90 cartes de presse. Un rachat tout de même soumis, selon la formule consacrée, à la consultation des instances représentatives du personnel de l’Agefi. La finalisation de la transaction pourrait intervenir « d’ici la fin du troisième trimestre », souligne le communiqué.

« (…) Nous abordons ainsi une nouvelle étape de notre croissance, avec l'ambition de nous développer dans l'univers des médias à destination de publics spécialisés, dans la politique, l'économie et l'internationa », indique à l’AFP le président-fondateur de Bey Media Nicolas Beytout. Lancé en mai 2013, l’Opinion revendique une diffusion quotidienne de 42.000 exemplaires et 1,5 million de visiteurs uniques de son site chaque mois. De son côté, l'Agefi (à ne pas confondre avec le quotidien suisse Agefi), qui a fêté son centenaire en 2011, était longtemps resté le plus vieux quotidien de France en activité, jusqu'à l'abandon de sa version papier en 2005. Devenu un quotidien entièrement numérique électronique, qui fait toujours référence dans le milieu de la banque et des marchés financiers, il n'a pas totalement abandonné le papier, puisqu'il a parallèlement créé un hebdomadaire, L'Agefi hebdo.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par