Présidentielle : les drapeaux interdits ‘’comme d'habitude’’, selon le CSA

Les drapeaux et les hymnes nationaux sont interdits "comme d'habitude" dans les clips de campagne officiels des candidats à l'élection présidentielle, a précisé jeudi le CSA alors que des soutiens de candidat, notamment François Fillon, s'en sont plaints sur les réseaux sociaux. "Il n'y a rien de neuf sous le soleil. Cette mesure date de 1988", a précisé à l'AFP Sylvie Pierre-Brossolette, conseillère en charge de ces questions au Conseil supérieur de l'audiovisuel. "C'est une mesure faite pour protéger les symboles nationaux, pour qu'ils ne soient pas instrumentalisés ou manipulés. Un candidat aux municipales ne ceint pas la ceinture tricolore avant d'être élu", a-t-elle expliqué. L'utilisation du drapeau tricolore est également interdite sur les affiches de campagne par l'article 27 du code électoral, sauf s'il est intégré à l'emblème du parti. "Les candidats étaient dûment prévenus" depuis "quelques semaines", a précisé Mme Pierre-Brossolette. "La règle n'a pas changé, mais il y a une nouvelle mode : c'est d'insérer dans les clips de campagne des images de meetings, où il y a désormais beaucoup de drapeaux. C'est ce qui a pu poser problème, et il a fallu l'expliquer bien en amont aux candidats", a-t-elle détaillé. Le CSA a précisé n'avoir reçu "aucune saisine officielle de la part des équipes de campagne" concernant ces règles. Les clips de campagne pourront être diffusés sur les antennes du service public à partir du lundi 10 avril, début de la campagne officielle, et sont réalisés pour moitié avec les moyens de France Télévisions. (avec l'AFP)

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par