Les résultats du groupe Bayard plombés par la restructuration de Presstalis

bayard

Le groupe Bayard a annoncé jeudi un chiffre d’affaires consolidé 2019-2020 de 329,8 millions € vs 344,3 millions € en 2018-2019, en baisse de 4,2%. Un recul notamment expliqué par la crise sanitaire et celle de la messagerie Presstalis qui ont parallèlement entrainé une baisse des ventes au numéro ainsi qu’un repli du CA en France comme à l’international. Mais aussi par un « léger recul des ventes de livres dû à la fermeture des librairies durant les mois de confinement », souligne un communiqué. Dans ce contexte, la marge opérationnelle du groupe s’élève à 12,7 millions € sur la période contre 17,4 millions € un an plus tôt. Le résultat net, quant à lui, s’affiche à -7.3 millions € contre 3,9 millions € en 2018-2019. « Ce résultat intègre les coûts de restructuration de Presstalis à hauteur de 8,5 millions d’euros », relève-t-il encore, alors que « sans cette charge exceptionnelle, le résultat du groupe aurait été positif ».

Attentif aux opportunités de croissance externe

Côté perspectives, si le groupe dit faire face à un « environnement économique général très incertain », il ambitionne toutefois est de « stabiliser le chiffre d’affaires et de dégager un résultat bénéficiaire » pour l’exercice 202-2021. Pour cela, il entend poursuivre « sa politique d’innovation et ses investissements notamment dans le digital et travaille à la rénovation de son modèle de presse grand public, ainsi que celui de la presse destinée au public chrétien ». De même, il souhaite s’inscrire « résolument » dans le développement de ses offres dans une démarche RSE. Le groupe Bayard se dit enfin « attentif aux opportunités de croissance externe ».

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par