Rolf Heinz (Prisma Media) veut pouvoir choisir entre Presstalis et MLP

heinz

Régulièrement pointés du doigt sur leur tendance à trainer les pieds sur le projet de restructuration de Presstalis, les éditeurs de presse magazine n’ont pas forcément eu ces dernières semaines le beau rôle. Dans une interview accordée au Figaro Lundi, le président de Prisma Media Rolf Heinz a pourtant détaillé ses conditions quant à la possibilité pour son groupe de soutenir la sortie de crise autour de la messagerie. Il indique ainsi qu’avec les groupes CMI France et Reworld Media, Prisma Media (Capital, Geo, Femme Actuelle, etc.) a donné son accord à la « participation et au financement de la réorganisation de la filière », mais y mettant trois conditions : que tous les éditeurs participent au financement à la hauteur de leur quote-part de revenus dans Presstalis en 2019, un traitement égal de chaque éditeur quel que soit son choix de messagerie et une « liberté commerciale » qui permet aux éditeurs d’opter pour la messagerie qu’ils souhaitent. Interrogé sur son choix de messagerie, M. Heinz a annoncé qu’il regarderait « titre par titre », qu’elle messagerie lui conviendrait le mieux.  

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par