TF1 prépare ses programmes pour la présidentielle

Darius Rochebin

Le groupe TF1 a fait évoluer en cette rentrée les programmes d'info de sa chaîne phare et de LCI, notamment pour se positionner en vue de la présidentielle de 2022, explique son patron de l'info Thierry Thuillier dans un entretien à l’AFP. Sous l'égide du directeur général adjoint de LCI, Fabien Namias, la chaîne d'info du groupe a introduit plusieurs nouveautés qui redessinent ses programmes du matin et de première partie de soirée, avec notamment l'arrivée d'Eric Brunet, transfuge de RMC, de 10H à 12H, et celle de l'intervieweur suisse Darius Rochebin à 20H, après « 24H Pujadas ».

Des nouvelles figures qui, dans des registres très différents, poursuivent le même objectif : « C'est un enrichissement de notre grille, plutôt qu'un bouleversement. Le but est de conforter la ligne éditoriale de LCI, celle d'une chaîne où l'on entend toutes les voix qui prennent part au débat public, de manière contradictoire et avec une pluralité des approches ». Dans ce contexte, Eric Brunet apporte sa culture de la libre antenne, son émission étant ouverte aux interventions des téléspectateurs, une petite révolution pour LCI. « C'est quelque chose qui a été rarement tenté en télé, mais l'évolution des moyens techniques - Skype, FaceTime - permet de le faire plus facilement aujourd'hui, et cela rajoute une corde à l'antenne de la chaîne, alors qu'on pouvait peut-être nous reprocher d'être un peu monolithiques. Eric Brunet nous apporte sa singularité », fait valoir Thierry Thuillier.

Lancement des « vérificateurs »

Idem pour Darius Rochebin, qui permet d'étoffer l'équipe d'intervieweurs de la chaîne (Elisabeth Martichoux, Arlette Chabot, Amélie Carrouer, David Pujadas...), en vue des prochaines échéances électorales. « Si on l'a fait venir, c'est parce qu'on veut préparer 2022 », explique Thierry Thuillier. Quant à TF1, elle veut assumer son statut de leader de l'info télévisée en développant des programmes d'info qui peuvent « aider à recréer du lien social », en rassemblant le plus grand nombre, en faisant des reportages en régions, et en valorisant des initiatives positives. La chaîne a également décidé de prolonger en cette rentrée les horaires élargis de ses journaux de 13H et 20H mis en place pendant la crise sanitaire. « Durant l'été, on a gardé une partie du public qui avait découvert ou redécouvert les journaux de TF1, ce qui nous a permis de battre des records d'audience depuis 2014 », souligne Thierry Thuillier.

Le groupe TF1 va en outre lancer une marque, « les vérificateurs », pour donner plus de visibilité à ses contenus de fact checking. Avec cette initiative, là encore, « on se positionne en vue de l'élection présidentielle de 2022, car on sait que la campagne donnera lieu à des polémiques et des contre-attaques, qui nécessiteront un travail de vérification », dit-il. Côté finances, malgré un contexte économique nettement dégradé, l'info du groupe TF1, dotée d'un budget de 130 à 135 millions d'euros par an, se porte bien, assure-t-il, et « LCI va réduire ses pertes en 2020 », grâce à des recettes publicitaires en hausse. Cela reflète la courbe d'audience de la chaîne d'info, qui devrait atteindre un nouveau record cette année, après avoir atteint pour la première fois 1% en 2019, LCI évoluant autour de 1,2 à 1,3% depuis le début de l'année.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par