Un timide début de redressement pour Canal+

Le groupe Vivendi a confirmé jeudi ses objectifs financiers pour 2017 grâce à un bond de la rentabilité de sa filiale de musique Universal au premier semestre et a annoncé un timide "début de redressement" pour Canal+. Le groupe affiche un bénéfice net part du groupe en recul de 80,7% au premier semestre, à 176 millions d'euros, sous l'effet d'éléments exceptionnels l'an dernier (litige Liberty Media et cession d'une part d'Activision Blizzard). Ajusté de ces effets, son bénéfice net progresse de 12% à 320 millions. Le groupe dirigé par Vincent Bolloré a vu son chiffre d'affaires progresser de 7,8% sur la période, à 5,437 milliards d'euros. Sa filiale de télévision payante continue à voir son chiffre d'affaires baisser au deuxième trimestre, mais avec un recul de 1,3% cette baisse est moins importante qu'au premier trimestre (-3,5%), note le groupe, qui y voit un "tournant". A la fin juin, Vivendi comptait 14 millions d'abonnés pour le groupe Canal+, en progression de 2,8 millions sur un an grâce à l'international et aux partenariats de distribution noués avec les opérateurs Orange et Free. Le groupe s'est félicité aussi d'un "doublement de ses recrutements" (d'abonnés) en août par rapport à la même période de 2016, avant la reprise du championnat de Ligue 1 en France. Mais si le chiffre d'affaires de Canal+ à l'étranger progresse de 6,2% au premier semestre, celui de son activité de TV payante recule de 5,3% en France. Et celui de la TV gratuite décroît aussi en raison d'une sanction imposée par le CSA à sa chaîne C8 (la chaîne a dû payer 3 millions d'amende pour un canular jugé homophobe dans l'émission phare de Cyril Hanouna "Touche pas à mon poste"). Pour 2017, Canal+ confirme son objectif de résultat opérationnel ajusté (Ebita) "d'environ 350 millions d'euros", contre 240 millions d'euros en 2016. Vivendi a également confirmé ses objectifs pour l'exercice en cours, avec notamment une augmentation de plus de 5% du chiffre d'affaires ainsi qu'un résultat opérationnel ajusté en progression de l'ordre de 25%. (avec l’AFP)

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par