TMC : Yann Barthès veut attirer les foules

Son émission sur TMC ne débutera que le 12 septembre prochain, et pourtant, Yann Barthès est déjà le centre de toutes les intentions médiatiques. Preuve, s’il en est, que son transfert de Canal+ au groupe TF1 a pu surprendre et entrainer pas mal d’attente. Mais l’ex-présentateur du Petit Journal façon Canal+ aura "carte blanche" pour sa nouvelle émission "Quotidien", qui aura le "même ton" afin que son public le suive sur sa nouvelle chaîne. "J'espère que ceux qui nous regardaient sur Canal+ viendront nous voir sur TMC", a-t-il raconté à "Télé2semaines". Avec son producteur Laurent Bon, Yann Barthès a décidé avant l'été de quitter Canal+, qui envisageait de crypter le "Petit Journal". TF1 l'a recruté pour réaliser sur TMC chaque soir à 19h10 "Quotidien", une émission qui mélangera, comme le Petit Journal, humour et actualité. Il présentera aussi sur TF1 une pastille après le JT avec les meilleurs moments de "Quotidien" ainsi qu'un programme hebdomadaire à partir de novembre. Il a emmené avec lui une bonne partie de son équipe, sauf le duo comique Catherine et Liliane (Alex Lutz et Bruno Sanches) et l'intervieweur politique poil-à-gratter Cyrille Eldin, qui reprendra sur Canal+ un "Petit Journal" remanié et diffusé en clair.

"Quotidien" lui ressemblera beaucoup. "C'est une nouvelle aventure qui commence, même si pas grand-chose ne va changer...", a commenté l'animateur. "On pourra me reprocher de faire la même chose, mais c'est pour ça qu'on est venu me chercher, non ?". "Si on m'avait fait venir pour tourner une roue ou faire gagner des voitures, je n'aurais pas su le faire. Ce sera donc une nouvelle émission mais, concernant le mélange de l'humour et de l'actu, du grave et du léger, on retrouvera le même ton", a-t-il ajouté. Il assure que TF1 lui donnera une "indépendance totale", avec "les mêmes limites que sur Canal+, on n'insulte pas les gens, on ne se balade pas tout nu dans la rue... On sait se tenir".

Avec "Quotidien", la politique s'invitera sur TMC : "il va y avoir les primaires, les élections américaines puis françaises... Nous traiterons tout et inviterons les hommes politiques que l'on a envie de recevoir", dit-il. Jusqu'ici TMC programmait à cet horaire des séries qui n'attiraient que 250.000 à 400.000 personnes. Yann Barthès ne se fixe par d'objectif mais "si, à la fin de l'année, on arrive à un million de téléspectateurs, on fera péter le champagne !", répond-il. Pas question de "guéguerre" contre "Touche pas à mon poste" sur D8, programmé à la même heure. "Pourquoi serais-je plus en concurrence avec Cyril Hanouna que Nagui, Laurence Boccolini, ou le 19/20 de France 3 ?", a conclu l'animateur.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par