Le transport booste le CA 2018 de JCDecaux, à 3,62 milliards €

JCDecaux affiche 3,62 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2018, une progression de 3,6%, a-t-il annoncé jeudi. "2018 a été une nouvelle année record pour JCDecaux", s'est réjoui Jean-Charles Decaux, président du directoire du groupe, cité dans un communiqué. L'activité transports a grossi de 8,4% en un an, à 1,5 milliard d'euros, notamment grâce à une "croissance à deux chiffres en Chine", et "malgré une activité des métros en ralentissement au quatrième trimestre", a précisé M. Decaux.  La partie numérique de l'activité progresse aussi de 26,1% (hors impact des taux de change et variations de périmètre), pour représenter un quart de ce chiffre d'affaires. "Notre activité transport, qui réalise 70% de son chiffre d'affaires total hors Europe, est désormais aussi importante que notre activité mobilier urbain", constate M. Decaux. Le mobilier urbain reste, malgré une croissance atone de 0,1%, la première activité du groupe, avec 1,6 milliard d'euros réalisés en 2018.    "L'Europe (incluant la France et le Royaume-Uni) est en baisse, +impactée+ négativement par l'annulation du contrat provisoire des MUI (mobilier urbain d'information) de Paris en France", précise le groupe dans son communiqué. Le Conseil d'Etat a annulé en février 2018 le contrat provisoire liant l'entreprise à la mairie de Paris et concernant le déploiement de panneaux publicitaires interactifs. La mairie a dû démonter plus de 1 600 panneaux déjà installés.

Les bonnes performances de l'activité en Amérique du Nord et en Asie-Pacifique, dont de nouveaux contrats en Australie, compensent cette baisse en Europe. La troisième et plus petite branche, celle de l'affichage, encaisse une légère baisse de son chiffre d'affaires organique (-0,9%). Mais sa croissance publiée reste positive, à 1,4%, grâce à la contribution d'APN Outdoor, depuis la finalisation du rachat de la société australienne le 31 octobre. "La légère baisse de chiffre d'affaires organique en affichage, de 0,9%, est principalement due à notre plan pluriannuel de réduction de notre patrimoine de grands formats traditionnels au Royaume-Uni", a noté M. Decaux. Il a enfin mis en avant des gains de contrats stratégiques dans des villes européennes comme Berlin ou La Haye en affichage, ainsi qu'à Hong Kong, en Chine, au Royaume-Uni et à Dubaï dans les transports.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par