La Tribune lance une revue et accélère sur le digital

La Tribune

Plus de huit ans après la fin de son quotidien papier, le journal d'information économique la Tribune va transformer en octobre son hebdomadaire en revue mensuelle et accélérer son virage numérique avec le lancement d'un studio TV. Disponible en kiosques le 12 octobre pour 9,90 euros, la revue « T » explorera un thème par mois à travers 130 pages, afin de « raconter toutes les transformations vécues par les entreprises et les citoyens », selon un communiqué de la Tribune publié jeudi. « Le papier n'est pas mort, mais il sera dorénavant l'exception », a résumé lors d'une conférence en ligne le président du groupe, Jean-Christophe Tortora, faisant le choix de « mettre toute l'offre éditoriale d'actualité sur le digital » et de réserver l'imprimé au temps long et à la réflexion.

Edité à 20.000 exemplaires, le premier numéro de « T » sera consacré à la thématique « Partageons l'économie, est-ce qu'un nouveau capitalisme est possible ? ». C'est une « vaste question qui se pose à chaque fois qu'on est confronté à des grandes crises mondiales comme aujourd'hui », a souligné la directrice éditoriale Valérie Abrial. Le suivant traitera du « made in France » et de la « relance par les territoires ». Le numéro de décembre examinera, lui, le thème « des villes ». Ce mensuel remplacera l'hebdomadaire lancé par La Tribune au printemps 2012, quelques mois après l'arrêt de sa version quotidienne. L'actualité chaude sera exclusivement relayée sur les canaux numériques du groupe, renforcés à partir de lundi par un studio TV. « Plus d'un million d'euros ont été investis en un an en faveur des investissements technologiques et des nouveaux contenus », selon le groupe, qui vise 10.000 abonnés numériques supplémentaires.

La Tribune, qui a développé ces dernières années sa présence en régions et en Afrique, recensait quelque 12.000 abonnés (web et papier) avant le confinement en mars, et revendique une croissance de 25% depuis. « La crise sanitaire et économique a été un moment à la fois difficile mais aussi l'opportunité pour accélérer notre transformation digitale », a souligné M. Tortora. « A l'occasion de ses 35 ans », la Tribune veut ainsi devenir le « premier pure player (100% web) leader de l'information économique ». Créé en 1985, La Tribune avait arrêté son édition papier quotidienne en 2012, après son rachat par Jean-Christophe Tortora. Le journal appartient aujourd'hui à 72% au groupe Hima, lui même détenu à 20% par M. Tortora et 80% par Franck Julien, patron du géant du service aux entreprises Atalian. Le reste appartient à l'entrepreneur Laurent Alexandre (fondateur de Doctissimo).

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par