TV de rattrapage : l’écran d’ordinateur encore plébiscité

La télévision de rattrapage est de plus en plus regardée dans le monde et l'écran favori est celui de l'ordinateur, préféré au smartphone, selon une étude d'Eurodata TV Worldwide, département international de Médiamétrie, présentée au MipTV lundi. En 2016, dans une trentaine de pays qui mesurent la télévision non linéaire, les téléspectateurs y consacrent en moyenne 16 minutes par jour, soit une augmentation de 7%. Cette étude annuelle "Une année de télévision dans le monde" s'appuie notamment sur des données en France et aux Pays-Bas où s'est développée la mesure d'audience sur 4 écrans (télé, ordinateur, smartphone, tablettes).

En France en décembre, une personne sur cinq a regardé la télévision sur autre chose qu'un téléviseur et aux Pays-Bas, sur l'ensemble de 2016, la proportion monte à une personne sur deux.  Pour regarder la télévision en différé, l'ordinateur est privilégié par 53% des Français et 47% des Hollandais. "On pensait que le mobile allait s'imposer plus vite mais le PC reste l'écran favori", souligne Frédéric Vaulpré, Directeur d'Eurodata TV Worldwide. Le différé séduit avant tout un public jeune : aux Pays-Bas, la moitié des téléspectateurs 3 écrans sont des jeunes adultes (13-34 ans), alors qu'ils ne représentent que 17% des spectateurs devant le téléviseur. Cela se traduit dans la typologie de programmes les plus regardés en différé, le divertissement aux Pays-Bas, notamment la téléréalité, et la fiction en France, au détriment du documentaire. "Cela permet des expérimentations : si un programme est trop segmentant pour la télévision, une chaîne pourra le diffuser uniquement en ligne", explique Frédéric Vaulpré, estimant que l'"on est au tout début de la tendance". Parallèlement, la télévision est légèrement moins regardée : 3H00 par jour en moyenne en 2016 dans le monde (93 pays étudiés) contre 3H03 l'année d'avant. Par régions, c'est en Asie qu'on regarde le moins la télé (2H29) et en Amérique du Nord qu'on la regarde le plus (4H14).

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par