Rallye Dakar : des ONG appellent France Télévisions à cesser son partenariat

France Télévisions doit "dénoncer son partenariat" avec les promoteurs du rallye Dakar après leur décision d'organiser la célèbre course, à partir de 2020, en Arabie saoudite, estiment mercredi deux ONG de défense des droits humains. Dans un communiqué, la Ligue des droits de l'Homme et la Fédération internationale des ligues des droits de l'Homme "demandent au groupe public France Télévisions de dénoncer un partenariat contraire aux principes et aux valeurs de sa +charte des antennes+". "L'argent public ne saurait contribuer à une nouvelle opération de séduction d'un État saoudien suspecté de crimes de guerre au Yémen et menant une répression implacable contre les défenseurs et militantes des libertés", ajoute le communiqué. Le groupe ASO, organisateur du rallye-raid, a annoncé le 15 avril qu'il avait décidé "d'écrire un nouveau chapitre" de son histoire "au sein des déserts mystérieux et profonds du Moyen-Orient, en Arabie Saoudite". Dans leur texte, les ONG rappellent un extrait de la charte de France TV, qui stipule que "la télévision de service public a vocation à constituer la référence en matière de qualité et d'innovation des programmes, de respect des droits de la personne, de pluralisme et de débat démocratique". Créée en 1978, l'épreuve, alors appelée Paris-Dakar, était courue entre l'Europe et le nord de l'Afrique jusqu'en 2007, avant de déménager en Amérique du Sud pour se prémunir de la menace terroriste. Entre 2009 et 2018, elle a fait étape en Argentine, au Chili, au Pérou, en Bolivie et brièvement au Paraguay. L'organiser dans cette région devenait toutefois de plus en plus compliqué du fait des politiques d'austérité et des contraintes météorologiques.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par