L’appli de podcasts Sybel vise haut

Sybel

Sybel, la plateforme de diffusion de podcasts spécialisée dans les fictions et documentaires audio, fondée par Virginie Maire en mai 2018, vient d’atteindre les 100 000 utilisateurs. Sybel, « c’est une alternative à la surconsommation des écrans et une promesse réellement divertissante ». L’ancienne créatrice de Finder Studios (Multi Channel Network de la société de prod Makever) confie à CB News être très satisfaite de ces « bons chiffres, mais il faut maintenant que les gens restent, que l’écoute de fictions entre dans leur routine ». Sybel, qui a levé en février cinq millions d’euros et a lancé son application en avril dernier, est aujourd’hui accessible gratuitement à tous, « en offre découverte, pour laisser les gens se faire à l’usage ». Quand un certain nombre d’utilisateurs actifs suffisants seront enregistrés, l’appli d’écoute de podcasts passera sur un modèle premium. Aucun contenu gratuit, l’ensemble disponible à l’abonnement (4,99€), sans engagement et sans publicité.

Contrairement à l’agrégateur de flux RSS Majelan, Sybel n’aspire rien sans l’accord des ayants droit et signe des licences d’exploitation avec les podcasteurs. « Nous sommes avant tout un diffuseur. Tout est sous licence, nous on rémunère. Je suis une amoureuse des médias, je veux mettre en avant les créateurs », souligne la dirigeante, qui applique les recettes qu’elle a acquise en travaillant avec les youtubers. L’offre de Sybel, ce sont 1500 épisodes de séries et plus longs formats. « Le standard, c’est 5 épisodes de 20 minutes chacun, mais je ne veux pas m’imposer de règles ». Le catalogue propose des séries déjà disponibles ailleurs ou en exclusivité, ainsi que des créations originales Sybel pour tous les âges, pour lesquelles Virginie Maire – Sybel n’ayant pas de studio – fait appel à des producteurs audio. Avec Louïe Media, Sybel a créé « Le Grêlé », une série « cold case » sur l’assassinat de Cécile Bloch, 11 ans, par un tueur en série encore aujourd’hui recherché. Avec Engle, Sybel propose notamment « Gurus », une série docu incarnée par Mélanie Doutey sur les vraies histoires de cinq gourous. « Un son binaural très immersif, des scénaristes, des comédiens, des bruitages : de la qualité », déclare fièrement Virginie Maire.

La CEO de la start-up incubée au Village by CA a récemment signé avec Binge Audio un deal qui sera dévoilé prochainement, pour piocher dans leur catalogue quelques podcasts et travailler en co-production. Et la concurrence ? Le lancement de la plateforme Majelan par Mathieu Gallet et Arthur Perticoz ne lui fait pas peur. « Plus d’acteurs, c’est plus d’audience. Déjà ça signifie que le marché est bien là et ça fait du bien, et ça le structure », indique Virgine Maire. « On n’est pas sur la même promesse, la même ligne éditoriale : si on vient sur Sybel, on sait pourquoi », tranche-t-elle. La jeune femme, qui revendique avoir repéré EnjoyPhoenix lorsque la youtubeuse n’avait que 100 000 abonnés, est optimiste :« on a tous envie et besoin d’histoires ». Sybel ne veut pas attendre et vise haut. Prochaine étape, l’international avec le marché anglophone, puis hispanophone et germanophone. Et ceci, « avant la fin de l’année ».

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par